Critique Babysitting 2

Babysitting 2
Babysitting 2 laisse un sérieux goût d’inachevé. Nicolas Benamou et Philippe Lacheau offrent clairement la suite de trop.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

On prend les mêmes et on recommence. À peine un an après le succès de Babysitting, Phlippe Lacheau et Nicolas Benamou reviennent nous compter la suite des aventures de Franck. Désormais heureux en couple avec Sonia, il entreprend de partir au Brésil, accompagné de ses amis, afin de rencontrer son beau-père. Seulement, la joyeuse bande va rencontrer de sérieux ennuis au cours d’une visite dans une grotte.

Babysitting 2 souffre du syndrome Les Bronzés 3 : on est heureux de retrouver les personnages, mais le moment sonne terriblement faux.

Ce qui faisait la force du premier film, ainsi que tout le travail mûrement réfléchi qui le rendait délectable au plus haut point, s’effondre quasiment instantanément dès l’ouverture de Babysitting 2. En effet, bien que nous sommes ravis de retrouver cette belle brochette de comédiens, le film n’aura de cesse de communiquer une saveur quelque peu too much. Les vannes sont lourdingues et forcées, les situations cocasses se remarquent bien avant d’être envoyées et le casting semble prendre bien moins de plaisir à jouer les hurluberlus. Sans pour autant être un navet intersidéral, Babysitting 2 souffre du syndrome Les Bronzés 3 : on est heureux de retrouver les personnages, mais le moment sonne terriblement faux. Babysitting 2 nous fait clairement remarquer à quel point la formule du premier film était à usage unique. En décidant de répéter exactement le même procédé, Lacheau perd toute main mise sur sa création. Pour autant, il entreprend la démarche de faire évoluer ses héros, mais on remarquera, à notre profond regret, que seul le couple Franck et Sonia demeure le plus intéressant à analyser. Les deux tourtereaux témoignent d’un amour véritable. Ils sont tendres et beaux. On prend plaisir à les voir s’épanouir et grandir ensemble. Choisir de ne pas faire mûrir la bande de copains autour aurait pu amener toute une réflexion intéressante sur les valeurs de la vie, le temps qui passe ou même encore la remise en question de soi au sein du cocon amical…des situations clichées sentant le déjà-vu, mais qui auraient rendu Babysitting 2 nettement plus consistant que sa succession de blagues grivoises tournant très vite en rond.

Nicolas Benamou et Philippe Lacheau offrent clairement la suite de trop.

Philippe Lacheau et Nicolas Benamou exploitent encore plus profondément le procédé mis en place par Deodato dans Cannibal Holocaust par le biais de la rencontre des héros avec une tribu d’indigènes. Voilà qui aurait pu être une belle occasion de satire des films de genre. Quitte à repousser les limites, Babysitting 2 aurait pu être une arme imparable, un fervent défenseur d’un humour débridé et décomplexé n’ayant pas peur de prendre des risques et de se salir les mains. En l’état, le film ne se contente que d’envoyer quelques vannes potaches dont la plupart tomberont irrémédiablement à l’eau. Babysitting 2 n’est pas un navet pour autant. Le moment demeure tout de même appréciable. Il lui manque juste ce petit grain de folie et tout le travail d’écriture et de pensée qu’avait fourni Lacheau lors de l’élaboration de son film précédent. On a vraiment l’impression que cette suite n’est qu’une bribe, un brouillon, un semblant de continuité. Il suffit de voir le personnage de la grand-mère. Cette joyeuse mamie aux faux airs de tatie Danielle possède probablement les répliques les plus cinglantes du film. Lacheau et Benamou n’en feront rien d’autre qu’un simple gimmick, un personnage anecdotique resté bloqué et hanté par un traumatisme post seconde guerre mondiale. Si elle saura faire mouche parfois, elle n’aura pas cette pleine substance et n’apportera jamais d’état de grâce lui permettant de s’élever au rang de personnage ultime, là où certains des trublions du premier film étaient véritablement hilarants de A à Z.

Babysitting 2 laisse un sérieux goût d’inachevé. Nicolas Benamou et Philippe Lacheau offrent clairement la suite de trop. Si le moment sera appréciable, on n’aura pas envie d’y retourner aussi immédiatement qu’après la soirée du premier film. Le projet aurait mérité d’être nettement plus étoffé, car les personnages ont vraiment une belle identité et on a réellement envie de les accompagner et de les voir évoluer. Ne reste plus qu’à espérer que nos deux réalisateurs sauront apprendre de leurs erreurs si troisième opus il devrait y avoir…

Informations

Détails du Film Babysitting 2
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie
Version Cinéma Durée 93 '
Sortie 02/12/2015 Reprise -
Réalisateur Nicolas Benamou - Philippe Lacheau Compositeur Michael Tordjman - Maxime Desprez
Casting Christian Clavier - Tarek Boudali - Philippe Lacheau - Alice David - Vincent Desagnat - Julien Arruti - Jérôme Commandeur - Valérie Karsenti - Elodie Fontan
Synopsis Franck, Sonia, Sam, Ernest, Alex et Estelle s’envolent pour le Brésil. Ils se rendent en vacances à l’hôtel d’Alain, le père de Sonia. Franck va profiter de ce voyage entre amis pour la demander en mariage. A l’hôtel, ils sont accueillis par Alain et Yolande, la grand-mère acariâtre de Sonia. Les garçons organisent une excursion dans la jungle avec un guide chevronné. Alain leur confie Yolande de peur qu’elle ne trouble le processus de remise du « label éco VWF ». Le soir, les garçons ne sont pas revenus. Ils ont disparu avec la grand-mère et le guide. Le lendemain matin, la caméra GoPro avec laquelle ils étaient partis est retrouvée…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques