Critique La Table aux crevés

La Table aux crevés
A défaut d'être un grand film, s'encombrant d'une seconde partie beaucoup moins convaincante que sa première, La Table aux crevés reste une découverte sympathique notamment parce qu'elle marque la première réalisation d'Henri Verneuil.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

En ce mois de novembre, TF1 Vidéo entreprend de nous faire découvrir (ou redécouvrir) tout un pan du cinéma français des années 50 et 60. Avec une sélection de films plus ou moins connus présentés dans un nouveau Master HD, l'éditeur entend étendre son catalogue et mettre à l'honneur le patrimoine du cinéma français. Disponible depuis le 18 novembre en DVD, La Table aux crevés fait partie des titres proposés dans la sélection.

Réalisé en 1952 par un Henri Verneuil qui n'est alors qu'un cinéaste débutant, La Table aux crevés est l'adaptation d'un roman de Marcel Aymé nous plongeant dans le petit village du Sud de la France qu'est Cantagrel. C'est là qu'habite Urbain Coindet (Fernandel), conseiller municipal qui retrouve sa femme pendue chez lui. Si la thèse du suicide est celle qui s'impose, certains habitants (notamment les parents de la défunte) pensent au meurtre et ce d'autant plus qu'Urbain n'était pas vraiment amoureux de sa femme mais plutôt sensible aux charmes de Jeanne, sœur d'un petit truand envoyé en prison pour trois mois. Alors qu'Urbain ne semble pas vraiment affecté par la mort de sa femme, le doute naît dans le village et faire resurgir les vieilles rancœurs.

A défaut d'être un grand film, s'encombrant d'une seconde partie beaucoup moins convaincante que sa première, La Table aux crevés reste une découverte sympathique notamment parce qu'elle marque la première réalisation d'Henri Verneuil.

Intéressant dans sa première partie, La Table aux crevés perd un peu de son intérêt dans sa deuxième moitié, laissant passer une ellipse et nous montrant Urbain courtiser Jeanne et s'attirer les foudres de son frère, persuadé que c'est lui qui l'a dénoncé. Ce qui plaît avant tout dans le film, c'est sa description d'un village, de ses mœurs et de ses habitants qui ont l'esprit bien étroit. Quand les soupçons montent et qu'Urbain semble quasiment insensible à la mort de sa femme, c'est passionnant et ce d'autant plus que les dialogues, prononcés avec l'inévitable accent du Sud, sont particulièrement irrésistibles. Quand la romance arrive, on s'ennuie un peu. Le quiproquo entre Urbain et le frère de Jeanne s'étire et Fernandel, pas vraiment à l'aise dans son rôle d'homme amoureux, en rajoute un peu trop dans les grimaces.

On pourrait presque en venir à se passer de ce petit film qui n'en demeure pas moins très intéressant. Le laïus du curé du village, dénonçant l'égoïsme des gens face à la religion, est sans doute l'un des meilleurs moments de La Table aux crevés, celui où le film tape fort sur la bêtise humaine en n'épargnant personne. Un thème bien abordé dans la première moitié du long-métrage, mais sabordé en cours de route par une histoire d'amour et de vengeance bien menée, mais beaucoup moins passionnante. Reste le plaisir de découvrir la première réalisation d'Henri Verneuil à qui l'on devra bon nombre de classiques du cinéma français (Un singe en hiver, Le Clan des Siciliens, 100 000 dollars au soleil...)

Informations

Détails du Film La Table aux crevés
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie Dramatique
Version Cinéma Durée 92 '
Sortie 01/02/1952 Reprise -
Réalisateur Henri Verneuil Compositeur Louiguy
Casting Fernandel - Maria Mauban - Andrex - Arnaudy - Fernand Sardou
Synopsis Lorsque la femme d'Urbain Coindet, conseiller municipal du village de Cantagrel, est découverte pendue dans sa maison, c'est le scandale. Alors que les uns défendent Coindet en prônant la thèse du suicide, les parents de la défunte laisse entendre que leur gendre pourrait être coupable d'homicide... Les vieilles rancœurs ressurgissent et les villageois se divisent en deux clans.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques