Critique Scream Girl (The Final Girls)

Scream Girl
Le Paris International Fantastic Film Festival ouvrait grand ses portes pour sa 5e édition. Dans l’antre du Grand Rex, salle mythique du cinéma parisien, le festival débutait fièrement — avec un plaisir partagé — par la projection de Scream...

Verdict Note : Maladroit sur de nombreux points. Maladroit sur de nombreux points.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

Le Paris International Fantastic Film Festival ouvrait grand ses portes pour sa 5e édition. Dans l’antre du Grand Rex, salle mythique du cinéma parisien, le festival débutait fièrement — avec un plaisir partagé — par la projection de Scream Girl réalisé par Todd Strauss-Schulson. Séance Hors-Compétition, Scream Girl est disponible sur toutes les bonnes plateformes VOD.

Imaginez Last Action Hero dans le genre horrifique ! Ainsi, dans ce film, le spectateur est plongé avec les héros dans la toile de cinéma, ou plus précisément, en plein camp de vacances façon Vendredi 13. Une jeune femme faisant le deuil de sa mère, ancienne actrice, va alors la retrouver dans le film et l’aider à affronter le simili Jason Voohrees se prénommant Billy.

Scream Girl est un film méta où les références s’emmêlent avec la volonté du réalisateur à mettre en scène un film propre. Se servant malinement de son idée de base pour sauver son script en milieu du métrage (les Flash-Back, son final), Todd Strauss-Schulson s’éclate à éplucher tendrement toute sa culture cinématographique horrifique avec un certain recul salvateur. Moqueur, le jeune réalisateur s’amuse à bricoler un petit film gourmand qui amusera le fan de base pendant sa première moitié. Car ensuite, Scream Girl tombe quelque peu dans la facilité. Le chemin facile tant redouté où le réalisateur ne fait plus la distinction entre rire et réalité. Wes Craven (paix à son âme) peut se reposer tranquillement.

Entre référence et émotion, 'ce film dans le film' se singularise par une beauté touchante dans la relation Taissa Farmiga/Malin Akerman.

Scream Girl est à rapprocher de deux œuvres du mythique réalisateur américain. Wes Craven a basé son travail de mise en scène deux fois dans sa longue filmographie : Freddy sort de la Nuit et Scream. Et Todd Strauss-Schulson se laisse avoir à des rapprochements suspects : la jeune fille en deuil suite à la perte de sa mère et les volontés référentielles aux slashers. Mais là où Kevin Williamson et Wes Craven se questionnaient sur le rapport dramatique de l’écran à l'enfant tout en triturant les neurones du genre, Todd Strauss-Schulson se sert comme un gadget de son procédé pour une thérapie personnelle, le réalisateur ayant perdu son père avant la production du film. Ainsi, l’idée basique de départ sera mise très rapidement en fond pour se concentrer sur les rapports fille/mère entre Max et Amanda.

Par Scream Girl, le spectateur retrouve les joies des camps de vacances, le charme des acteurs bovins (Irrésistible Adam DeVigne!!) et surtout les petites blondes seins nus bien gaulées. Mais à ce jeu, l’incroyable trouvaille du réalisateur est de placer Malin Akerman comme l’actrice ringarde et mère de l’héroïne Max. Todd Strauss-Schulson place la superbe actrice suédoise dans une dualité qui délivre toute sa profondeur en compte goutte. Dans ce rapport mère/fille, Scream Girl trouve un équilibre et une fragilité certaine créant la grande force de ce long-métrage. Entre référence et émotion, 'ce film dans le film' se singularise par une beauté touchante dans la relation Taissa Farmiga/Malin Akerman. Puis sincèrement, réécouter Bette Davis Eyes de Kim Carnes avec les yeux bleus magnifiques de Malin Akerman en perspective est une sensation de cinéma inoubliable.

Le PIFFF s’ouvre en cette édition 2015 de timide manière avec Scream Girl. En dépit d’une volonté et d’un certain charme amusant lors de son premier tiers, le long-métrage se laisse regarder tranquillement sans de réelles esbroufes jusque ce final dans le champ sous l’air aphrodisiaque de Kim Carnes. Scream Girl sort chez Stage 6 (Sony Pictures) et est disponible sur toutes les plateformes VOD.

Informations

Détails du Film Scream Girl (The Final Girls)
Origine Etats Unis Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Comédie - Horreur
Version E-Cinéma Durée 91 '
Sortie 18/11/2015 Reprise -
Réalisateur Todd Strauss-Schulson Compositeur
Casting Malin Akerman - Taissa Farmiga - Alexander Ludwig - Alia Shawkat - Nina Dobrev - Adam DeVine - Chloe Bridges - Thomas Middleditch
Synopsis Une jeune femme faisant le deuil de sa mère, qui était une célèbre actrice des années 80, se retrouve projetée dans l'un de ses films. Les deux femmes désormais réunies vont tenter de combattre le meurtrier qui s'y trouve.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques