Critique Star Wars : Episode VI - Le Retour du Jedi (Star Wars : Episode VI - Return of the Jedi)

Star Wars : Episode VI - Le Retour du Jedi
Le Retour du Jedi est une conclusion digne de l’imagerie dégagée par la saga depuis ses débuts. La boucle est définitivement bouclée, Richard Marquand nous délivre un film complet sur un script inspiré de George Lucas.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Presque immédiatement après la sortie de l’Empire Contre-Attaque, George Lucas et Lawrence Kasdan s’attèlent à l’écriture de l’ultime opus de la trilogie. Répétant la force du succès de l’épisode précédent, Lucas n’occupe encore que le poste de producteur laissant le soin à Richard Marquand (qu’il a repéré avec son film l’Arme à l’Œil) de réaliser Le Retour du Jedi. Un an après la défaite de Luke, l’Empire se construit une nouvelle Étoile Noire afin d’en finir définitivement avec l’Alliance Rebelle. Pendant ce temps, Luke se rend sur Tatooine afin de délivrer Han Solo des griffes de Jabba le Huth. Ce n’est qu’une fois réuni qu’ils repartiront affronter l’Empire dans le but d’en découdre définitivement.

Le Retour du Jedi met un terme à la trilogie non sans un certain panache.

Le Retour du Jedi met un terme à la trilogie non sans un certain panache. Succès critique et public à l’époque de sa sortie, le film puise une force certaine en adoptant un rythme différent, il ne multiplie pas les lieux. Il prend relativement son temps pour développer ses intrigues. Ainsi, il y aura véritablement deux grosses parties qui se distingueront du projet : toute la séquence de délivrance des prisonniers sur Tatooine et l’élaboration de l’attaque ultime sur la nouvelle Étoile Noire. Le Retour du Jedi n’est en aucun cas un film contemplatif pour autant. Lucas a bien pris soin de désamorcer tous les arcs narratifs qu’il a mis en place dans les films précédents. Une fois encore, son sens de l’écriture est à saluer d’autant que la réalisation du film est relativement splendide (sans atteindre la verve de Kershner pour l’Empire Contre-Attaque). Après un film très sombre et torturé, Lucas renoue avec une légèreté certaine, il a envie de conclure son épopée sur une note fraîche et sucrée. Nous serons amusés par la joyeuse galerie de créatures bizarres qui hantent le repère de Jabba où l’ambiance y est plus que festive. Et il sera impossible de ne pas craquer pour les Ewoks, des petits nounours sur pattes qui seront d’une aide précieuse pour Luke et ses amis. Par-delà l’imagerie mignonne que les Ewoks imposent, on remarquera surtout une référence évidente aux films d’indigènes. D’ailleurs, la forêt dans laquelle ils vivent ramène le film vers une vraisemblance que nous n’avions pas vu jusqu’à présent. En effet, la végétation luxuriante qui construit la planète d’Endor se place au service de l’imagerie des plus petits. Probablement l’épisode le plus apprécié par les plus jeunes, Le Retour du Jedi transpire cette envie d’happy ending, ce besoin de conclure en apothéose une trilogie devenue un élément de pop culture aussi puissant. On pourrait également y voir le mal et simplement une condition simple et propice à vendre du merchandising en masse. Quoi qu’il en soit, Le Retour du Jedi est un opus enfantin, diablement calibré, qui s’octroie une longue parenthèse enchantée, mais n’oublie pas de satisfaire les fans de la première heure.

Richard Marquand nous délivre un film complet sur un script inspiré de George Lucas.

La bataille finale n’atteindra pas la verve de celle de l’Empire Contre-Attaque, c’est certain, mais il y aura tout de même cette envie de bien faire qui émanera de la réalisation de Richard Marquand. Il travaille ses lumières de sorte à codifier les états d’âme de ses personnages. Le côté obscur ne domine plus en masse, l’affrontement est coloré, torturé, et la tournure finale sera quelque peu inattendue. George Lucas met un point final à son conte galactique par une fête tonitruante. John Williams s’impose, une fois encore, comme un chef d’orchestre mémorable. La musique rythme frénétiquement l’immense bataille finale. Tel l’ultime tableau d’une exposition grandiloquente, la dernière demi-heure fait définitivement entrer la saga dans un état de grâce impressionnant. Tous les détails ont une importance sidérante. Le Retour du Jedi apporte la preuve qu’une flopée de personnages secondaires ne doit pas juste être là pour de la figuration. Ce n’est que par l’unité que le bien triomphe du mal, et c’est en cela que nous adorons voir évoluer tous les héros de la saga depuis le premier épisode puisque l’on sait qu’ils auront tour à tour leur moment de gloire. C3PO devient l’un des personnages clés de l’histoire. C’est lui qui permet, indirectement, à Luke de lancer la rébellion contre Jabba. C’est encore lui qui amorce la bataille dans la forêt d’Endor. Et il ne manque pas d’un certain panache ! Quant au personnage de Luke, il nous épatera, notamment par le jeu extrêmement mature de Mark Hamill. Jusqu’au fin mot de l’histoire, nous ne saurons jamais vraiment s’il sera attiré par le côté obscur ou non. Le Retour du Jedi possède cette aura, ce digne héritage de la notion de suspense qui en ferait pâlir les plus grands maîtres du thriller. Une vraie maîtrise !

Le Retour du Jedi est une conclusion digne de l’imagerie dégagée par la saga depuis ses débuts. La boucle est définitivement bouclée, Richard Marquand nous délivre un film complet sur un script inspiré de George Lucas.

Informations

Détails du Film Star Wars : Episode VI - Le Retour du Jedi (Star Wars : Episode VI - Return of the Jedi)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Science - Fiction
Version Longue Durée 134 '
Sortie 19/10/1983 Reprise -
Réalisateur Richard Marquand Compositeur John Williams
Casting Ian McDiarmid - Mark Hamill - Carrie Fisher - Harrison Ford - Billy Dee Williams - Warwick Davis - Frank Oz - Peter Mayhew - Anthony Daniels - Kenny Baker - David Prowse
Synopsis L’Empire galactique est plus puissant que jamais : la construction de la nouvelle arme, l’Étoile de la Mort, menace l'univers tout entier... Arrêté après la trahison de Lando Calrissian, Han Solo est remis à l'ignoble contrebandier Jabba Le Hutt par le chasseur de primes Boba Fett. Après l'échec d'une première tentative d'évasion menée par la princesse Leia, également arrêtée par Jabba, Luke Skywalker et Lando parviennent à libérer leurs amis. Han, Leia, Chewbacca, C-3PO et Luke, devenu un Jedi, s'envolent dès lors pour une mission d'extrême importance sur la lune forestière d'Endor, afin de détruire le générateur du bouclier de l’Étoile de la Mort et permettre une attaque des pilotes de l'Alliance rebelle. Conscient d'être un danger pour ses compagnons, Luke préfère se rendre aux mains de Dark Vador, son père et ancien Jedi passé du côté obscur de la Force.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques