Critique Star Wars : Episode IV - Un Nouvel Espoir (Star Wars : Episode IV - A New Hope)

Star Wars : Episode IV - Un Nouvel Espoir
Star Wars, Episode 4 : Un Nouvel Espoir est à la fois une suite intéressante et un point de départ passionnant. Les nouveaux personnages sont gracieux, l’intrigue est forte et les effets fonctionnent encore à merveille.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

1977 est l’année de la consécration pour George Lucas. Star Wars devient un phénomène planétaire. Succès critique et public sans précédent, La Guerre des Étoiles (rebaptisé en 2000, Episode 4 : Un Nouvel Espoir) est né de l’envie de George Lucas d’adapter la série Flash Gordon au cinéma. Seulement, les exigences et les contraintes de la maison de production étaient tellement conséquentes qu’il abandonna vite le projet et se concentra sur l’écriture d’une œuvre originale. Lucas commence à écrire Star Wars en 1973. Il en sortira un film transpirant la débrouille au plus haut point. L’ingéniosité de Lucas est alors à son summum. Loin des facilités numériques d’aujourd’hui, il témoigne de ses talents de créateur pour nous emmener au sein d’un univers codifié extrêmement riche et passionnant. Et l’industrie cinématographique ne s’y trompera pas, allant jusqu’à récompenser le film de pas moins de sept oscars, dont celui de la meilleure musique originale, du meilleur montage ou encore des meilleurs effets visuels.

Premier film de la saga à être sorti sur nos écrans, il se positionne, chronologiquement dans son histoire, une vingtaine d’années après La Revanche des Sith. On y suit l’Alliance Rebelle, une organisation qui tente de détruire l’Etoile Noire, la station spatiale et arme absolue de l’Empire Galactique menée par Dark Vador. Les plans de la station sont cachés dans la mémoire d’un droïde, R2D2, qui échoue sur la planète Tatooine. Il a pour quête de remettre les plans entre les mains d’Obi-Wan Kenobi, un ancien maître jedi. En route, il va rencontrer le jeune Luke Skywalker, un fermier qui sera enrôlé malgré lui dans les conflits de l’Empire après que sa famille se soit fait massacrer. Luke va être initié à la Force jedi par Kenobi et aidera les rebelles à attaquer l’Etoile Noire.

L’émerveillement fonctionne toujours bel et bien, notamment grâce à un casting impérial qui porte le projet à bout de bras.

Un Nouvel Espoir tient désormais une place délicate. En effet, après avoir vu la prélogie, le spectateur d’aujourd’hui est au courant de moult informations rendant le film quelque peu obsolète et pauvre en découvertes. Ceci étant, il est fascinant de se rendre compte à quel point l’univers développé par George Lucas est facile d’approche. On assimile très vite les codes qui régissent son métrage. L’émerveillement fonctionne toujours bel et bien, notamment grâce à un casting impérial qui porte le projet à bout de bras. Mark Hamill, Harrison Ford et Carrie Fisher transpirent d’élégance et de charisme. En pleine fleur de l’âge, le trio fait des prouesses et est porté par l’assurance rassurante d’un Alec Guinness plein de sagesse. On sautera également de joie en retrouvant Peter Cushing (l’éternel Dr. Van Helsing de la Hammer) dans le rôle d’un général sans pitié aux commandes de l’Etoile Noire. Un Nouvel Espoir assume clairement son titre : c’est un film positif ! Par définition, la première trilogie Star Wars s’apparente à une partie d’échecs : d’abord la victoire ici, puis viendra la revanche, et enfin la belle ! A contrario de la prélogie qui nous comptait le basculement de son héros vers le côté obscur, la première trilogie dissocie pleinement ses intrigues pour susciter une attente moindre envers les suites. Ceci s’explique surtout pour cet épisode 4 puisqu’à l’époque George Lucas n’avait aucune idée de l’impact que son film allait remporter. Ainsi, la fin de ce film laisse quelques questions en suspens, mais pourrait très bien laisser nos héros en l’état que ça n’aurait rien de bien gênant.

Star Wars, Episode 4 : Un Nouvel Espoir est à la fois une suite intéressante et un point de départ passionnant.

Un Nouvel Espoir nous a permis de découvrir le travail somptueux du compositeur John Williams. Dès l’ouverture du film, il s’inscrit au panthéon des plus grands. Ses mélodies sont merveilleusement orchestrées, le thème principal du film est entêtant et marquera à jamais les esprits. Certains critiques soulignaient, à l’époque, le lyrisme important du score musical qui impactait énormément sur l’enjouement que suscite le film. D’autres ont surtout affirmé que le film marquerait non seulement les générations de l’époque, mais également toutes celles à venir. Et il suffit de constater l’attente prépondérante que suscite l’arrivée imminente de l’épisode 7 pour se rendre compte qu’ils avaient vu juste. Ce qui rend le film attractif c’est la narration que met en place Lucas. Son film n’a jamais aucun temps mort. Les batailles ont gardé un certain modernisme dans leurs effets, on y croit encore (voire même plus que pour certains plans de la prélogie, c’est dire !). Les dialogues sont légers, Lucas nous emmène au cœur de conflits lourds, mais les propors sortent de la bouche d’individus passablement drôles. De ce fait, les détracteurs que sont les Han Solo, Chewbacca et autres C3PO deviennent des ressorts comiques tellement inébranlables que le film aurait une saveur relativement pesante s’ils n’étaient pas là. De la bonne humeur plus que bienvenue qui aide à faire passer la réalisation mollassonne de George Lucas. Au risque de nous répéter, le bonhomme ne sait pas filmer des dialogues ! C’est aberrant de platitude, on en piquerait presque du nez si le sujet ne passionnait pas autant, c’est un comble !

Star Wars, Episode 4 : Un Nouvel Espoir est à la fois une suite intéressante et un point de départ passionnant. Les nouveaux personnages sont gracieux, l’intrigue est forte et les effets fonctionnent encore à merveille. George Lucas nous dévoilait ainsi tout un pan de ce qui deviendra l’un des temps forts de l’histoire du cinéma de science-fiction. La Force était, sans doute possible, avec lui !

Informations

Détails du Film Star Wars : Episode IV - Un Nouvel Espoir (Star Wars : Episode IV - A New Hope)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Science - Fiction
Version Longue Durée 124 '
Sortie 19/10/1977 Reprise -
Réalisateur George Lucas Compositeur John Williams
Casting Alec Guinness - Mark Hamill - Carrie Fisher - Harrison Ford - Peter Cushing - Peter Mayhew - Anthony Daniels - Kenny Baker - David Prowse
Synopsis Il y a bien longtemps, dans une galaxie très lointaine... La guerre civile fait rage entre l'Empire galactique et l'Alliance rebelle. Capturée par les troupes de choc de l'Empereur menées par le sombre et impitoyable Dark Vador, la princesse Leia Organa dissimule les plans de l’Étoile Noire, une station spatiale invulnérable, à son droïde R2-D2 avec pour mission de les remettre au Jedi Obi-Wan Kenobi. Accompagné de son fidèle compagnon, le droïde de protocole C-3PO, R2-D2 s'échoue sur la planète Tatooine et termine sa quête chez le jeune Luke Skywalker. Rêvant de devenir pilote mais confiné aux travaux de la ferme, ce dernier se lance à la recherche de ce mystérieux Obi-Wan Kenobi, devenu ermite au cœur des montagnes désertiques de Tatooine...

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques