Critique Le Spectre de Frankenstein (The Ghost of Frankenstein)

Le Spectre de Frankenstein
Une suite dispensable, loin d'atteindre la beauté gothique des films de James Whale et souffrant de l'absence de Boris Karloff dans le rôle titre. Malgré quelques idées intéressantes, Le Spectre de Frankenstein manque tout de même de saveur.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Pour fêter Halloween comme il se doit cette année, Elephant Films a entrepris de rééditer en DVD les suites des célèbres films Frankenstein (1931) et La Fiancée de Frankenstein (1935), désormais célèbres dans le monde entier. Disponibles en DVD depuis le 21 octobre, chaque film est accompagné d'un livret écrit par Damien Aubel et d'une présentation (incontournable et passionnante) par Jean-Pierre Dionnet, le journaliste agrémentant également chaque édition d'une présentation sur le mythe de Frankenstein. Mythe bel et bien intact encore des années plus tard comme en témoigne ces nouvelles éditions.

Quatrième film de la saga, Le Spectre de Frankenstein voit Lon Chaney Jr. succéder à Boris Karloff dans le rôle de la Créature tandis que Erle C. Kenton (à qui l'on doit la version 1933 de L'île du docteur Moreau avec Charles Laughton) prend les rênes de la réalisation. Loin d'avoir le talent de James Whale, Kenton orchestre donc un divertissement horrifique honorable mais tout de même assez fade. Il faut dire que l'absence de Karloff dans le rôle titre et que le scénario, nous montrant le machiavélique Ygor mener la Créature auprès du deuxième fils de Frankenstein ne sont pas vraiment là pour aider.

Une suite dispensable, loin d'atteindre la beauté gothique des films de James Whale et souffrant de l'absence de Boris Karloff dans le rôle titre. Malgré quelques idées intéressantes, Le Spectre de Frankenstein manque tout de même de saveur.

Peu original, le film se contente de surfer sur le succès des films de monstres de la Universal et a du mal à raconter quelque chose de nouveau. Après un début laborieux, il se montre surtout intéressant lorsque Ygor (incarné par un Bela Lugosi surjouant à fond) veut sacrifier sa vie afin que son cerveau puisse remplacer celui que la Créature a actuellement. Assoiffé de pouvoir, Ygor se montre moins servile et affiche une personnalité forte, confrontant le docteur Ludwig Frankenstein à la création de son père et à de nouveaux problèmes.

Loin d'avoir la beauté gothique et parfois romantique et touchante de ses aînés, Le Spectre de Frankenstein est clairement un opus de trop, réalisé pour surfer sur une mode et affichant quelques longueurs malgré sa durée d'1h05. Il n'empêche pas que l'on se laisse prendre au jeu, surtout grâce au charme se dégageant de l'ensemble et aux acteurs réunis pour donner corps à l'histoire. Si l'on pourrait bien s'en passer, le film reste une curiosité intéressante à découvrir.

Informations

Détails du Film Le Spectre de Frankenstein (The Ghost of Frankenstein)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Horreur - Epouvante
Version Cinéma Durée 67 '
Sortie 13/03/1942 Reprise -
Réalisateur Erle C. Kenton Compositeur Hans J. Salter
Casting Cedric Hardwicke - Bela Lugosi - Lon Chaney Jr. - Ralph Bellamy - Lionel Atwill
Synopsis Ygor, prêt à ressusciter le monstre, demande au fils du Dr Frankenstein de l'aider dans son œuvre...

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques