Critique Les Goonies (The Goonies)

Les Goonies
Richard Donner entre définitivement dans la cour des grands avec Les Goonies. Film intergénérationnel par excellence, il continue de traverser les âges en agrandissant une communauté de fans fidèle prête à le suivre les yeux fermés dans sa trépidante...

Verdict Note : Exceptionnel ! Exceptionnel !

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Décidément nos dimanches sont placés sous la houlette des productions Spielberg depuis quelques semaines. Mine de rien, c’est que nous fêterons bientôt les 30 ans de l’Aventure Intérieure, que nous venons de fêter ceux de Retour Vers Le Futur et que nous avons, un peu plus tôt dans l’année, fêté ceux des Goonies. Quitte à vouloir se faire plaisir emmitouflé dans un bon plaid bien chaud, autant que ce soit en bonne compagnie. En 1985, Richard Donner peine à retrouver le succès rencontré avec Superman en 1978. En dépit d’un Ladyhawke loin d’être mauvais, c’est en s’associant avec deux grands noms du divertissement qu’il va définitivement rencontrer la gloire. Ainsi, sur une idée de Steven Spielberg et un scénario de Chris Columbus, il s’attelle à la réalisation des Goonies. Bienvenue à Astoria, jolie petite bourgade de l’Oregon où une bande d’amis, les Goonies, vivent leur dernier week-end ensemble. En effet, le quartier dans lequel ils habitent s’apprête à être racheté et détruit par de riches industriels. Les familles, bien trop pauvres pour sauvegarder leur patrimoine par elles-mêmes, sont résolues à abandonner. Mais c’était sans compter sur les enfants, bien décidés à partir à la recherche du trésor de Willy le Borgne, un fameux pirate ayant supposément caché un butin non loin de chez eux. Dans leur aventure, les Goonies devront affronter toute une panoplie de pièges farfelus et tenir tête à une famille de truands, les Fratelli.

Les Goonies a traversé le temps et les époques en se bonifiant comme peu de films savent le faire.

Œuvre culte et indémodable, Les Goonies a traversé le temps et les époques en se bonifiant comme peu de films savent le faire. Le film regroupe absolument toutes les valeurs essentielles à l’épanouissement d’une bonne réputation dans le milieu : une bande-originale endiablée, des répliques cinglantes, un rythme soutenu et surtout un casting prestigieux. Qui n’a jamais rêvé de posséder la même bande de copains ? Personnalités atypiques en dépit de rôles bien marqués et stéréotypés (le leader, l’intello, la grande gueule, le gaffeur…), les héros du film se complètent à merveille. Cette bande si singulière marque les esprits à jamais. Vestige d’une époque révolue, Les Goonies nous ramène au temps où nous passions nos après-midi avec nos amis à se créer des aventures rocambolesques. Exit les consoles et autres réseaux sociaux, bienvenue dans une chasse au trésor qui vaut son pesant d’or. Les Goonies c’est un peu l’Indiana Jones de nos 10 ans. Le film défend une certaine envie de rêver, annihilant le concept même du danger. Ainsi, les méchants sont attachants puisque jamais ils ne créeront cette idée menaçante à proprement parlé. Les Fratelli deviennent un parfait ressort comique, très burlesque dans leurs attitudes, lorgnant une bêtise proche d’une bande comme les 3 Stooges. Ils ne sont pas l’antithèse de nos héros, aussi gaffeurs qu’eux en vérité, mais force est de constater qu’une bande ne fonctionne pas sans l’autre. Ce qui joue parfaitement dans la force de frappe du comique des Fratelli c’est leur âge avancé. Si les gamins font des bêtises, elles sont justifiables du fait de la naïveté de leur jeune âge. En revanche, pour ce qui est des Fratelli, on frise souvent le ridicule, et le résultat y est absolument délectable.

Les Goonies est un film parfait !

Richard Donner soigne sa réalisation méticuleusement. Soucieux de vouloir garder un rythme effréné pendant près de deux heures, il découpe chacune de ses séquences comme un court-métrage. Tout le monde se souvient d’une scène en particulière, chacun nourrit une émotion pour au moins une séquence et c’est en ça que le film continue de fasciner aujourd’hui et que le culte que lui voue les fans ne se démode pas d’un iota. D’autant plus que le casting s’arme d’acteurs prodigieux. Mention spéciale pour Corey Feldman qui aura tant fait rêver à l’époque en interprétant des rôles poignants (Stand By Me, Gremlins, Génération Perdue, Vendredi 13 : Chapitre Final), mais ne verra pas sa carrière décoller une fois adulte. Aujourd’hui encore, nous pleurons la perte de cet acteur prédestiné à de grands rôles que les soucis (avec la drogue notamment) auront vite fait de mettre aux oubliettes. Il y a toujours ce pincement au cœur lorsque nous le croisons dans diverses séries B de mauvais goût sortant ces dernières années. Les Goonies a vu émerger également Josh Brolin et Sean Astin. Si le premier a parfaitement géré sa carrière par la suite, non sans faux pas (on se souvient encore de l’ignominie qu’était Oldboy), le second aura su se montrer patient jusqu’à ce qu’un certain Peter Jackson le ramène devant le feu des projecteurs en lui confiant le rôle de Sam dans la trilogie du Seigneur des Anneaux. Mais ces acteurs prodigieux ne brilleraient pas autant ici sans qu’on en oublie de citer leurs complices à l’écran. L’unité qui rassemble la bande des Goonies transpire de la pellicule. Du haut de leur jeune âge, ils nous transmettent leurs émotions avec une telle sincérité qu’on ne peut pas ne pas y être sensible. Les Goonies est un film parfait ! Parfait pour amuser les enfants, parfait pour rappeler aux adultes la douceur des joies de l’enfance, parfait pour rire, parfait pour frissonner…parfait tout simplement !

Richard Donner entre définitivement dans la cour des grands avec Les Goonies. Film intergénérationnel par excellence, il continue de traverser les âges en agrandissant une communauté de fans fidèle prête à le suivre les yeux fermés dans sa trépidante aventure. Un film comme on n’en fait plus (le dernier essai en date étant Super 8 qui, même s’il assume son hommage au film de Donner, ne surpasse en rien le film original). Il n’est pas encore né le film qui saura détrôner la bande à Choco ! Goonies never say die !

Informations

Détails du Film Les Goonies (The Goonies)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Aventure
Version Cinéma Durée 114 '
Sortie 04/12/1985 Reprise -
Réalisateur Richard Donner Compositeur Dave Grusin
Casting Sean Astin - Josh Brolin - Joe Pantoliano - Jonathan Ke Quan - Robert Davi - Corey Feldman - Jeff Cohen - Kerri Green - Anne Ramsey - Martha Plimpton - John Matuszak
Synopsis Astoria est une modeste et paisible cité portuaire de la Côte Ouest. Trop paisible au gré de ses jeunes habitants... "Il ne se passe jamais rien ici", soupira un jour l'un d'eux, mélancolique. Mickey Walsh, treize ans, venait de prononcer une de ces phrases fatidiques qui annoncent parfois les aventures les plus étranges, les plus folles et les plus amusantes.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques