Critique Le Prophète (The Prophet)

Le Prophète
S'il est visuellement riche et superbe, Le Prophète souffre tout de même légèrement d'un scénario un brin trop didactique, dispensant ses nombreuses morales quitte à frôler l'overdose.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film d'Animation

Sans aucun doute l'ouvrage le plus célèbre du poète libanais Khalil Gibran, Le Prophète trouve enfin vie sur grand écran sous l'égide de Roger Allers, co-réalisateur du Roi Lion ayant également travaillé sur Aladdin et La Belle et la Bête des studios Disney. Utilisant l'animation pour mieux nous plonger dans l'univers de Gibran, Allers entreprend donc de nous amener à Orphalese, petit île sur laquelle Almitra, une fillette de huit ans fait la connaissance de Mustafa, prisonnier politique assigné à résidence. Poète, peinte mais également philosophe, Mustafa est apprécié par tous les habitants d'Orphalese et apprend sa libération à la seule condition qu'il prenne un navire pour rentrer chez lui et ne jamais revenir. Sur le chemin le menant au navire, Mustafa partage avec les gens qu'il rencontre ses poèmes et sa vision de la vie, ignorant que les intentions des gardes qui l'escortent sont loin d'être aussi innocentes qu'elles n'en ont l'air...

Qu'on se le dise, Le Prophète est un film sublime. Non seulement Roger Allers adapte l’œuvre de Khalil Gibran avec un style de qualité mais en plus, il va jusqu'à chercher de l'aide parmi de nombreux réalisateurs de films d'animation. En effet, chaque fois que Mustafa s'arrête pour partager un poème ou une de ses philosophies, le film fait place à des séquences oniriques illustrant les thèmes abordés. On peut donc trouver Tomm Moore, Joann Sfar, Bill Plympton ou encore Nina Paley au générique, chacun entreprenant de concevoir et de réaliser la séquence qui leur est attribuée. Il en résulte une véritable floraison visuelle, sans aucun doute la plus grande qualité du film dont la richesse des techniques utilisées illustre parfaitement la complexité des thèmes dont Mustafa parle.

S'il est visuellement riche et superbe, Le Prophète souffre tout de même légèrement d'un scénario un brin trop didactique, dispensant ses nombreuses morales quitte à frôler l'overdose.

On pourra seulement regretter que cette richesse visuelle soit accompagnée d'un scénario assez redondant, presque trop didactique pour être apprécié. En effet, le film est seulement composé du parcours de Mustafa qui fait des rencontres et qui en profite pour dispenser sa sagesse. Une fois que le mécanisme est compris, on doit dire que l'on s'ennuie un peu et ce d'autant plus que malgré de belles intentions et parfois de belles chansons, la philosophie proclamée par le poète est assez lourde. Si elle est subtile et souvent bien trouvée, il faudra s'accrocher pour supporter durant une bonne partie du film cette abondance de leçons de morale et de prêchi-prêcha laissant beaucoup de place à la nature et à Dieu. Heureusement pour nous, c'est Liam Neeson qui prête sa voix à Mustafa, voix chaude et agréable que l'acteur utilise au mieux pour souligner ses talents de conteur.

Visuellement magnifique et varié, Le Prophète péchera un peu par sa trame scénaristique trop linéaire et un peu trop bavarde mais saura tout de même emporter notre adhésion, la beauté des images l'emportant sur les dialogues.

Informations

Détails du Film d'Animation Le Prophète (The Prophet)
Origine Etats Unis - France - Angleterre - Canada Signalétique Tous Publics
Catégorie Film d'Animation Genre Animation
Version Cinéma Durée 84 '
Sortie 02/12/2015 Reprise -
Réalisateur Joann Sfar - Roger Allers - Tomm Moore - Michal Socha - Joan Gratz - Nina Paley - Bill Plympton - Mohammed Saeed Harib Compositeur Gabriel Yared
Casting Liam Neeson - Alfred Molina - Frank Langella - Salma Hayek - Quvenzhané Wallis - John Krasinski
Synopsis Sur l’île imaginaire d’Orphalese, une fillette espiègle de 8 ans, Almitra, fait la connaissance de Mustafa, prisonnier politique assigné à résidence. Une amitié improbable naît de cette rencontre inattendue. Mais le jour de leur rencontre, le gouvernement apprend à Mustafa qu’il est enfin libéré : les soldats le conduisent aussitôt à un bateau qui doit le ramener dans son pays. En chemin, Mustafa fait part de sa conception de l’existence et de ses poèmes à la population d’Orphalese, tandis qu’Almitra le suit en secret. À chaque étape du parcours, elle imagine de somptueux paysages illustrant ses propos. Cependant, lorsque la fillette comprend que le gouvernement réserve un sort funeste à Mustafa, elle décide de tout tenter pour lui venir en aide.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques