Critique Antigang

Antigang
Du cinéma d'action à l'américaine qui fonctionne sur un scénario classique et des personnages forts.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Le cinéma français n'est pas vraiment à l'aise avec le cinéma de genre. Aussi faut-il se pencher attentivement sur chaque tentative faite par un cinéaste pour donner au cinéma français un certain coup de fouet. Dans le rayon du cinéma d'action, il n'y a que Fred Cavayé qui a réussi à s'imposer ces dernières années, souvent au détriment du scénario. Antigang, le nouveau film de Benjamin Rocher, tente de se démarquer en se munissant d'un scénario classique mais aux personnages forts. Nous voilà donc plongés au cœur de la brigade policière menée par Serge Buren. Flic vétéran auquel Jean Reno prête sa gueule de vieux briscard fatigué, Buren dirige un petit groupe de têtes brûlées qui n'hésitent pas à rentrer dans le lard des criminels quand ça leur chante, avec une certaine joie de sales gosses. Ce qui n'est pas du goût de tout le monde, notamment du nouveau commissaire, dont la femme couche depuis plusieurs mois avec Buren. Alors qu'une bande de braqueurs vient semer la panique dans Paris, Buren va avoir une dernière chance de montrer l'efficacité de son équipe...

Du cinéma d'action à l'américaine qui fonctionne sur un scénario classique et des personnages forts.

C'est un fait, le cinéma de genre repose sur des stéréotypes et il sont souvent si connus qu'il faut de nombreux efforts pour qu'ils ne tombent pas dans le cliché. Se situant à la frontière ténue entre le stéréotype et le cliché, Antigang parvient à se hisser à un niveau de qualité qu'on ne lui attendait pas vraiment. Certes, le scénario est basique et la plupart des personnages ne sont pas sans faire penser à tous les autres que l'on a déjà vu passer des centaines de fois (le vieux loup usé, son compère tête brûlée, le commissaire emmerdeur) mais le tout fonctionne car les acteurs sont diablement convaincants (si Jean Reno a le charisme nécessaire pour le rôle de Buren, on retiendra surtout Alban Lenoir dont la prestation a le plus de nuances) et que la construction dramatique parvient à faire exister tous ces personnages à travers de petits détails qui font toute la différence.

Parce qu'il a bien pris le soin de réaliser son fantasme de film d'action dans Paris (la scène de la fusillade à la BNF n'est pas sans faire écho à celle de Heat) sans se presser et en se dotant d'un scénario qui fonctionne, Benjamin Rocher nous livre avec Antigang un film qui fonctionne très bien et qui saura s'apprécier, avec ses touches de noirceur et d'humour. Certes, il ne révolutionnera pas le genre et on pourra aisément lui trouver des défauts mais le fait est que le travail effectué par Rocher et son équipe est de qualité, en tout cas suffisante pour nous faire passer un bon moment.

Informations

Détails du Film Antigang
Origine France Signalétique Accord Parental
Catégorie Film Genre Action
Version Cinéma Durée 90 '
Sortie 19/08/2015 Reprise -
Réalisateur Benjamin Rocher Compositeur Aucun
Casting Jean Reno - Caterina Murino - Thierry Neuvic - Alban Lenoir - Stéfi Celma
Synopsis Un groupe de braqueurs plus déterminé et meurtrier que jamais s’en prend aux bijouteries et banques en plein cœur de la capitale. Serge Buren, un flic de légende aux méthodes très musclées, se lance à leur poursuite épaulé par une équipe de jeunes flics qui composent l’unité d’intervention la plus extrême de la Police de Paris. Les rues de Paris deviennent alors un véritable champ de bataille.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques