Critique Simba (Simba Mark of the Mau Mau)

Simba
S'il ne brille pas par sa mise en scène, Simba trouve sa force dans l'intelligence de son propos, exposant des points de vue nuancés sur une situation tendue.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Avant d'être le prénom du plus célèbre des lionceaux de l'histoire du cinéma, Simba fut un film réalisé en 1955 par Brian Desmond Hurst, relatant une partie de l'histoire du Kenya alors que le pays était déchiré par l'insurrection des Mau Mau, mettant à feu et à sang une partie du pays dans le but de faire fuir les colons. C'est dans ce contexte que débarque Alan, pour découvrir que son frère a été assassiné (à la machette, arme de prédilection des Mau Mau). Alors qu'Alan se met en tête de venger la mort de son frère et de retrouver Simba, le leader des Mau Mau, il voit également la flamme de la passion se raviver pour Mary, la fille de ses voisins qui n'a pas un point de vue aussi radical que lui contre les indigènes.

S'il ne brille pas par sa mise en scène, Simba trouve sa force dans l'intelligence de son propos, exposant des points de vue nuancés sur une situation tendue.

Film d'aventure exotique comme il en fut produit à la pelle pendant de nombreuses années et qui bénéficie d'une sortie DVD dans une version remastérisée distribuée par Elephant Films (disponible depuis le 18 août) , Simba ne sort pas vraiment du lot. Respectant sagement son cahier des charges pour nous offrir un divertissement respectable dont on perçoit aujourd'hui les maladresses de mise en scène à travers la visibilité trop nombreuse des transparences trahissant le fait que le film a essentiellement été tourné en studio en Angleterre, Simba est un film un poil trop sage qui a pris un léger coup de vieux. Si l'on ne crachera pas sur la transparence, effet aussi visible que le nez au milieu de la figure pour nos yeux actuels, Desmond Hurst gère maladroitement son sens du montage et de la perspective, rendant sa mise en scène bien faible, sauf lors de certaines scènes où éclatent la violence et la beauté (la scène finale, superbe).

Ce qui fera surtout la force de Simba, c'est la façon dont il dépeint le Kenya alors encore sous l'emprise de l'insurrection des Mau Mau (le film a été tourné en 1955, la révolte cessera en 1956) et ce avec un désir d'objectivité certain. En effet, si le personnage d'Alan tend à diaboliser la plupart des Noirs qu'il trouve sur son passage, le point de vue d'autres personnages vient nuancer le tout, apportant différents points de vue sur une situation tendue et empreinte de violence. C'est donc à travers le portrait contrasté du Kenya et un scénario assez intelligent pour éviter le manichéisme que Simba parviendra à se démarquer, préférant la complexité à la naïveté même si celle-ci est un peu présente, ne serait-ce qu'à travers la romance que vivent les deux personnages principaux. Il faut dire que le Dirk Bogarde de 1955 est encore un peu falot, loin d'avoir encore atteint l'intensité de jeu qu'on lui découvrira dans The Servant et que Virginia McKenna ne laissera pas un souvenir impérissable. Reste Earl Cameron, offrant la prestation la plus convaincante de l'ensemble dans ce rôle de médecin tiraillé par son amour pour son pays et par son lien avec Simba.

Informations

Détails du Film Simba (Simba Mark of the Mau Mau)
Origine Angleterre Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 99 '
Sortie 11/11/1955 Reprise -
Réalisateur Brian Desmond Hurst Compositeur Francis Chagrin
Casting Dirk Bogarde - Donald Sinden - Virginia McKenna - Basil Sydney
Synopsis En arrivant au Kenya, Alan est accueilli par Mary, une amie d'enfance dont il est amoureux. Mais, par la suite, il retrouve la ferme de son frère détruite et ce dernier assassiné par une tribu Mau Mau. Alan décide alors de rester sur place pour venger son frère mais doit faire face à de nombreux massacres perpétrés par le chef Simba…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques