Critique La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil

La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil
Pour sa troisième réalisation, Joann Sfar passe à côté de la plaque et nous livre un film bourré de maladresses que même le charme de la reconstitution des années 60 et de Freya Mavor ne parviendra pas à sauver.

Verdict Note : Maladroit sur de nombreux points. Maladroit sur de nombreux points.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Déjà adapté en 1970 par Anatole Litvak, La dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil, roman de Sébastien Japrisot, trouve une seconde vie sous la houlette de Joann Sfar. De quoi intriguer, surtout après les deux réalisations réussies de cet auteur et dessinateur prenant parfois la casquette de réalisateur. Malheureusement et malgré toute la bonne volonté du monde, le charme dispensé par les premières images que l'on a pu voir du film disparaîtra très vite, étouffé dans un scénario laborieux et une mise en scène bancale.

Pour sa troisième réalisation, Joann Sfar passe à côté de la plaque et nous livre un film bourré de maladresses que même le charme de la reconstitution des années 60 et de Freya Mavor ne parviendra pas à sauver.

Certes, le roman de Japrisot est complexe et l'adapter relève d'une certaine gageure. La chose n'est cependant pas impossible et l'un des majeurs problèmes du film est que l'on ne s'attache jamais vraiment à Dany, cette jeune femme myope et timide qui décide de prendre la voiture de son patron sur un coup de tête pour aller voir la mer. Personnage complexe à l'écrit, Dany ne devient qu'une pauvre fille stupide à l'écran, certainement agréable à regarder mais complètement perdue face aux événements étranges qui lui arrivent. Freya Mavor a beau être belle, elle peine sérieusement à donner corps à son personnage de manière crédible, peu aidée par des dialogues qui frisent parfois le ridicule. Les autres acteurs se retrouvent dans la même panade, maintenant leur charisme quand il ne faut pas ouvrir la bouche mais se retrouvant encombrés d'inepties lorsqu'il s'agit de parler.

Autre gros défaut du film : sa mise en scène. S'il sait soigner les décors et les costumes, nous plongeant avec nostalgie dans les années 60, Joann Sfar tente de créer une atmosphère intrigante lorgnant du côté de David Lynch sans pour autant parvenir à maintenir le tout. Surdécoupée, donnant le tournis, la mise en scène a de quoi décontenancer. Si l'on rajoute à ça un scénario qui manque de consistance et qui a du mal à faire vivre son héroïne, il ne restera pas grand chose à apprécier dans La dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil. Reste une beauté esthétique certaine lorsque la mise en scène ne tombe pas dans ses travers et surtout, une bande-originale superbe.

Informations

Détails du Film La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil
Origine France - Belgique Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Thriller
Version Cinéma Durée 120 '
Sortie 05/08/2015 Reprise -
Réalisateur Joann Sfar Compositeur Agnès olier
Casting Elio Germano - Stacy Martin - Freya Mavor - Benjamin Biolay
Synopsis Elle est la plus rousse, la plus myope, la plus sentimentale, la plus menteuse, la plus vraie, la plus déroutante, la plus obstinée, la plus inquiétante des héroïnes. La dame dans l’auto n’a jamais vu la mer, elle fuit la police et se répète sans cesse qu’elle n’est pas folle… Pourtant…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques