Critique Les Fant4stiques (The Fantastic Four)

Les Fant4stiques
Josh Trank surprend par une introduction d’une heure et demie s’intéressant à la jeunesse de Red Richards, sa rencontre avec Ben et en modernisant le récit de base.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

La première apparition des Quatre Fantastiques en live a maintenant 20 ans. Une époque où les supers-héros n’étaient que de piètres idiots, des produits cibles pour des enfants de moins de douze ans. Les Quatre Fantastiques, dans cette première version très perfectible, n’étaient qu’une simple excuse à une revente des droits cinémas par une compagnie allemande cherchant plus à spéculer que de produire une véritable œuvre. Le destin de ses quatre supers-génies de la science s’est poursuivi une dizaine d’années plus tard avec l’explosion des adaptations des différentes franchises de Marvel et DC Comics. Sorti le même été que Batman Begins de Christopher Nolan, Les 4 Fantastiques mis en image par Tim Story était un produit haut en couleur égayant la saison estivale des enfants. Une suite plus tard et un diptyque léger devenu depuis ringard, faisant le bonheur des soirées de la TNT, la Fox décide de rebooter la série avec un nouvel opus sous la coupe cette fois-ci du jeune Josh Trank.

Les Fant4stiques n’est pas un film de super-héros, mais un film prônant l’histoire de ce groupe avec une vision science-fictionnelle/fantastique, voire horrifique.

Josh Trank, on le connaît agréablement bien, car l’homme nous a offert le meilleur film en found footage depuis la création du genre, Chronicle. Ambitieux, furieux et diablement bon, le jeune réalisateur met en scène, dans Chronicle, le destin sous caméscope d’un trio de gamin qui, au contact d’une météorite, ont contractés des étranges pouvoirs. Déjà adepte des super-héros, les références flagrantes nourrissantes Chronicle se conjuguent aux canons du manga, notamment dans son final renvoyant directement au Akira de Katsuhiro Ōtomo. Suite à la reconnaissance du milieu via ce premier long-métrage, Josh Trank se voit confier les rênes des Fant4stiques, nouvelle adaptation d’un des plus vieux comics crée par Stan Lee. Composé de Red Richards, Sue Storm, Ben Grimm et Johnny Storm, le groupe de super-héros s’abritant sous le Baxter Building est le plus complexe pour une adaptation fidèle. Grosse faille des deux films de Tim Story qui s’appuie idéalement sur l’image propre du comics, Josh Trank surprend par une introduction d’une heure et demie s’intéressant à la jeunesse de Red Richards, sa rencontre avec Ben et en modernisant le récit de base. Fini le Baxter Building comme un repère de super-héros. Le lieu devient une université pour surdoués dont Richards va intégrer l’enceinte après s’être fait repérer au lycée par Mr Storm. Les fans vont hurler à la trahison, mais Josh Trank universalise l’histoire en la bâtardisant et en la détournant pour mieux aspirer à une crédibilité certaine. Une attention à saluer tant l’histoire et le film sur ces Fant4stiques sont humains, matures et terre-à-terre. Ainsi, le mot super-héros (même un simple uniforme quelconque avec logo) ne sera jamais prononcé, et les acteurs ne s’y établiront jamais en tant que tels. Les Fant4stiques n’est pas un film de super-héros, mais un film prônant l’histoire de ce groupe avec une vision science-fictionnelle/fantastique, voire horrifique (l’attaque sanglante de Doom dans les couloirs de la base militaire.).

Une vision adulte et obscure trahissant la matrice du genre pour plus de crédibilité et de personnalité.

Les Fant4stiques est une agréable surprise par sa volonté sombre à établir un univers concret autour de ces monstres. Car suite au voyage et à la transformation des 5 scientifiques (somme toute très maladroite dans la démarche), ils vont être scrutés, trifouillés et analysés sous tous les angles comme des monstres incroyables. Le but de l’homme va être très vite de s’en servir comme arme, Ben Grimm devenant un soldat au service de la nation pour le combat contre le terrorisme. À travers les quatre héros, Josh Trank choisit une vision obscure et adulte, une volonté pertinente de sa part à se rapprocher d’un Christopher Nolan sur les Batman. Le procédé fonctionne sur le film lui-même, mais à l’échelle d’une saga et de son mythe, même d’une simple suite, tout reste encore à prouver.

Les Fant4stiques est une nouvelle adaptation intéressante de l’un des fameux groupes de héros de chez Marvel. Josh Trank impose une vision adulte et obscure trahissant la matrice du genre pour plus de crédibilité et de personnalité. Ce film marquera quelques plus les mémoires que les précédentes adaptations, en dépit de la courte marge de manœuvre pour l’auteur dans ce mythe sans fin.

Informations

Détails du Film Les Fant4stiques (The Fantastic Four)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Epouvante - Science - Fiction - Fantastique
Version Cinéma Durée 106 '
Sortie 05/08/2015 Reprise -
Réalisateur Josh Trank Compositeur Marco Beltrami - Philip Glass
Casting Kate Mara - Toby Kebbell - Jamie Bell - Michael B. Jordan - Tim Blake Nelson - Miles Teller - Reg E. Cathey
Synopsis Adaptation moderne et résolument nouvelle de la plus ancienne équipe de super-héros Marvel, le film se concentre sur quatre jeunes génies qui se retrouvent projetés dans un univers alternatif et dangereux, qui modifie leurs formes physiques mais aussi leurs vies de façon radicale. Ils devront apprendre à maîtriser leurs nouvelles capacités et à travailler ensemble pour sauver la Terre d’un ancien allié devenu leur ennemi.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques