Critique A Touch Of Zen (Xia nü)

A Touch Of Zen
Secoué lors de sa sortie, abîmé par le temps tout comme la carrière de son auteur, A Touch Of Zen est une sortie lumineuse en cet été 2015 de la part de Carlotta.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

Chez Carlotta Films, la programmation estivale flottera sous l’étendard King Hu. Le 29 juillet et le 12 août sortiront respectivement deux œuvres de l’auteur Hong-Kongais, A Touch of Zen et Dragon Inn. Après L’Hirondelle D’Or en 1966 et Dragon Inn en 1967, King Hu s’attelle à une œuvre plus personnelle, une fresque propre à devenir majeur produite, après Dragon Inn, à Taïwan. King Hu est un metteur en scène perfectionniste qui l’amène à produire A Touch Of Zen sur trois ans. Trois années pour une mise scène minutieuse, proche de la maniaquerie qui amènera la renommée mondiale au Wuxia.

A Touch Of Zen est le long-métrage qui permettra à la production chinoise de sortir de son confinement local. L’œuvre de King Hu est découverte lors du Festival de Cannes de 1975 où il remporte le Prix de la Commission supérieure technique. Premier auteur chinois à y être récompensé, A Touch Of Zen sera son œuvre principale, celle de la reconnaissance et de la mémoire. King Hu, en dépit d’une filmographie pauvre quantitativement, influencera le cinéma moderne avec entre autres Tsui Hark (dont il réalisera conjointement The Swordsman en 1993), mais aussi Ang Lee (Tigre & Dragon), Quentin Tarantino, Jia Zhang-Ke (A Touch Of Sin est un clin d’œil direct) ou encore Hou Hsiao-hsien. Tous ses auteurs lui doivent certains de leurs chefs d’œuvres, notamment Quentin Tarantino et son dyptique Kill Bill.

A Touch of Zen se déroule en Chine, sous la dynastie Ming. Gu Shengzai, vieux garçon lettré exerçant la profession de peintre et d’écrivain public, mène une vie tranquille avec sa mère, laquelle cherche à tout prix à marier son fils. Lorsqu’une nouvelle voisine vient s’installer dans la maison d’à côté, l’occasion est inespérée. Mais cette jeune fille mystérieuse n’est autre que Yang Huizhen, dont le père a été assassiné par la police politique du grand eunuque Wei et qui est depuis recherchée pour trahison…

A Touch Of Zen est une œuvre latente, mais passionnante, un vrai morceau d'histoire du cinéma.

Fresque magistrale, proche du subliminal, de trois heures, A Touch Of Zen est une œuvre latente, mais passionnante, dont les divagations autour de l’histoire ne permets en aucun cas la moindre déconcentration. Œuvre imposante, parfois complexe par ses fulgurances surnaturelles, cette ressortie est un véritable cadeau du ciel pour les puristes et autres férus de Wuxia. A Touch Of Zen est d’une plastique sublime nourrie par un effort du détail pétillant à chaque image de cette restauration 4K. Cette peinture d’action est majestueuse, à défaut d’être captivante en tout point. Il faut bien avouer que King Hu se regarde quelque peu mettre en scène, et son perfectionnisme à rendre l’un des plus beaux films chinois produit, se fourvoie parfois dans un nombrilisme fatigant. Toutefois, A Touch Of Zen est l’œuvre de la maturité pour l’auteur.

Débarrassé de son contrat avec la Shaw Brothers et réfugié à Taïwan depuis Dragon Inn, le long-métrage qui nous intéresse ici est l’aboutissement de différents essais par l’auteur depuis L’Hirondelle D’Or. On reprochait à Dragon Inn son côté brouillon, ses multiples imperfections et autres hésitations dans ce huis-clos rudimentaire, King Hu prouve ici l’apprentissage de ses erreurs, le magnétisme de son travail rendant chaque séquence presque parfaite.

Secoué lors de sa sortie, abîmé par le temps tout comme la carrière de son auteur, A Touch Of Zen est une sortie lumineuse en cet été 2015 de la part de Carlotta. Œuvre complexe et précise pour un public d’initié, A Touch Of Zen est une découverte, l’apprentissage d’un morceau de l’histoire du cinéma à adhérer ou pas, mais à voir au moins une fois dans sa vie.

Informations

Détails du Film A Touch Of Zen (Xia nü)
Origine Indisponible Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Aventure
Version Cinéma Durée 179 '
Sortie 18/11/1971 Reprise 29/07/2015
Réalisateur King Hu Compositeur Tai Kong Ng - Daijiang Wu
Casting Shih Chun - Ying Bai - Feng Hsu - Roy Chiao
Synopsis Chine, sous la dynastie Ming. Gu Shengzai, vieux garçon lettré exerçant la profession de peintre et d’écrivain public, mène une vie tranquille avec sa mère, laquelle cherche à tout prix à marier son fils. Lorsqu’une nouvelle voisine vient s’installer dans la maison d’à côté, l’occasion est inespérée. Mais cette jeune fille mystérieuse n’est autre que Yang Huizhen, dont le père a été assassiné par la police politique du grand eunuque Wei et qui est depuis recherchée pour trahison…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques