Critique Sinister

Sinister
Sinister est le meilleur film, à ce jour, de la filmographie de Scott Derickson. On tremble, on hurle, on transpire, on vit l’expérience de chaque parcelle de notre corps… Avoir le privilège d’être marqué à ce point est un sentiment qu’on...

Verdict Note : Exceptionnel ! Exceptionnel !

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Dans le fleuron des meilleurs films d’épouvante sortis ces dernières années, Sinister tient une place en haute estime auprès des amateurs du genre. Réalisé par Scott Derickson (L’Exorcisme d’Emily Rose, Délivre-Nous du Mal), on y fait la connaissance d’Ellison, auteur de romans policiers inspirés de faits réels. Tentant de renouer avec le succès, il emménage, avec sa famille, dans une maison où les anciens propriétaires ont été retrouvés inexplicablement pendus à l’arbre du jardin. Dans le grenier, Ellison découvre des bobines 8mm contenant les images du meurtre des ex-habitants, ainsi que des images de meurtres d’autres familles. Qui a filmé ces tueries et pour quelles raisons ? Tandis qu’il se rapproche de la vérité, une entité surnaturelle, présente sur les films, menace de plus en plus Ellison et sa famille.

Sinister provoquera de lourdes sueurs froides dont on ne sortira pas indemne.

Des films d’épouvante qui font sursauter sont devenus monnaie courante. En revanche, des films d’épouvante instaurant un climat oppressant au point de déranger le confort du spectateur, il n’y en a pas beaucoup. Sinister joue clairement dans la seconde catégorie. La force du cinéma de Scott Derickson est de savoir imposer du surnaturel dans un univers extrêmement vraisemblable. Pour Sinister, il va chercher la peur primaire, celle engendrée par la curiosité maladive qui habite en chacun de nous. Il prend le temps d’installer ses personnages, il construit une histoire, impose un cocon familial avec ses qualités et ses failles, pour mieux s’amuser à tout éclater par la suite. Construit sur un principe hautement calibré et rodé, Sinister ne joue pas sur l’effet de surprise, il joue sur l’oppression. Plus les bobines défilent, plus le spectateur sera tenté de détourner les yeux de l’écran. À commencer par la nature brutale des images au format super 8, sans aucun son, avec une teinte granuleuse et son aspect craspec pour un rendu douloureusement réel. Les films projetés au sein de Sinister sont réellement durs à affronter. On pensera évidemment au film de Michael Powell, Peeping Tom (Le Voyeur), qui construisait l’effroi de son récit par le biais de plans subjectifs tournés en super 8. Mais plus que le malsain provoqué par les images, Sinister se targue d’une ambiance sonore à réveiller les morts. Pour sûr que le son, tant vécu dans les salles que sur le support blu-ray, vous donnera l’illusion d’invoquer les forces du mal. Christopher Young tire une des bandes-son les plus épouvantables que le cinéma de genre nous ait offert depuis des lustres. Usant de leitmotiv distinct avec des tournes de notes revenant en boucle, distillant une ambiance différente sur chacun des petits films, Sinister provoquera de lourdes sueurs froides dont on ne sortira pas indemne.

Avoir le privilège d’être marqué à ce point est une sensation qu’on pensait ne jamais retrouver, et spécifiquement de nos jours.

Si la réalisation est magistrale, n’oublions pas le casting de haute volée également. Emmenés par un Ethan Hawke plus que convainquant, les acteurs arrivent à nous transmettre la peur viscérale et quotidienne dans laquelle ils vivent. Le film communique son ambiance glauque à un niveau rarement atteint. C’est réellement prodigieux de réussir à susciter autant de frayeur avec de « simples » films tournés en 8mm. On pourra y voir une volonté de retour aux sources de la part de Scott Derickson. En réalité, Ethan Hawke symbolise le spectateur en quête de frisson, encore vierge de toute peur en salle. Les bobines effroyables deviennent alors les premiers émois d’un auditoire se construisant sa propre culture horrifique. Et à en juger par les goûts du bonhomme, pour sûr qu’il n’y rien de plus effrayant qu’un film comme Shining, Rosemary’s Baby ou l’Exorciste. Des films à ambiance, qui s'appliquent à germer cette sensation de frisson dans la tête du spectateur, lui laissant le temps de rentrer dans la diégèse de ce dernier et de s’approprier intégralement l’œuvre. Et l’essai s’avère concluant et plus que payant : Sinister fait littéralement froid dans le dos ! Preuve de sa réussite, il marque longuement les esprits une fois la lecture finie et instaure ce doux phénomène qu’on ne retrouve presque plus en salle dans le genre : la phobie. Sinister vous redonnera peur du noir, mais surtout, il vous redonnera foi au cinéma d’épouvante. Et à l’époque des remakes et autres films insipides, c’est un atout absolument indispensable qu’il faut impérativement vivre.

Sinister est le meilleur film, à ce jour, de la filmographie de Scott Derickson. On tremble, on hurle, on transpire, on vit l’expérience de chaque parcelle de notre corps… Avoir le privilège d’être marqué à ce point est un sentiment qu’on pensait ne jamais retrouver, et spécifiquement de nos jours. Pour public averti !

Informations

Détails du Film Sinister
Origine Etats Unis - Angleterre Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Thriller - Epouvante
Version Cinéma Durée 110 '
Sortie 07/11/2012 Reprise -
Réalisateur Scott Derrickson Compositeur Christopher Young
Casting Ethan Hawke - Fred Thompson - Juliet Rylance - Clare Foley - James Ransone
Synopsis Ellison est un auteur de romans policiers inspirés de faits réels. Dans l’espoir d’écrire un nouveau livre à succès, il emménage avec sa famille dans une maison où les anciens propriétaires ont été retrouvés inexplicablement pendus. Ellison y découvre dans le grenier des bobines 8mm contenant les images de meurtres d’autres familles. Qui a filmé ces tueries et pour quelle raison ? Ellison va tenter de répondre à ces questions tandis que le tueur présumé, une entité surnaturelle présente sur les films, menace de plus en plus sa famille.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques