Critique Le Troisième homme (The Third Man)

Le Troisième homme
Tourné dans une Vienne aussi superbe qu'inquiétante, Le Troisième Homme est un classique du film noir, un bijou de mise en scène et une véritable niche de talents. Il serait dommage de passer à côté, notamment pour cette version restaurée 4K.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

''L’Italie sous les Borgia a connu 30 ans de terreur, de meurtres, de carnage... Mais ça a donné Michel-Ange, de Vinci et la Renaissance. La Suisse a connu la fraternité, 500 ans de démocratie et de paix. Et ça a donné quoi ? ... Le coucou !''

Une réplique inoubliable pour un rôle qui l'est tout autant, permettant à Orson Welles d'atteindre un statut de star incomparable, il le dira lui-même. Le cinéaste peut décidément se targuer d'être à l'honneur en ce moment. Son centenaire est fêté, Citizen Kane sort en Blu-ray pour la première fois en France, la Cinémathèque Française lui accorde une rétrospective et voilà qu'on le retrouve une nouvelle fois au cinéma dans une superbe version restaurée 4K du Troisième Homme, en salles depuis le 8 juillet. Il y a, pour les amateurs de Welles, de quoi être ravi.

Grand classique du film noir réalisé par Carol Reed en 1948 et tourné dans la Vienne d'après-guerre, Le Troisième Homme n'hésite pas à mêler expressionnisme et documentaire au service d'une intrigue savamment élaborée par Graham Greene. Nous voilà donc plongés au cœur d'une ville en ruines, divisée en quatre juridictions et où la pauvreté et le besoin de vivres et de médicaments fait émerger un imposant marché noir. C'est là que débarque Holly Martins, écrivain fauché venu à la demande de son ami Harry Lime. Mais à peine Holly est-il arrivé qu'il apprend la mort de Lime, renversé par une voiture. D'abord effondré, Holly en vient à avoir des doutes sur la mort ''accidentelle'' de son ami. Était-il, comme le prétendent les autorités, un trafiquant de pénicilline frelatée ? Et qui est ce troisième homme aperçu par le concierge de son immeuble qui a aidé à porter son cadavre ?

Tourné dans une Vienne aussi superbe qu'inquiétante, Le Troisième Homme est un classique du film noir, un bijou de mise en scène et une véritable niche de talents. Il serait dommage de passer à côté, notamment pour cette version restaurée 4K.

Entretenant un savant mélange de mystère, de suspense et de romance (par la présence de la petite amie de Lime, ne laissant pas Holly indifférent), Le Troisième Homme n'est pas un modèle du genre pour rien. Tourné dans la Vienne de 1948, le film ancre tout de suite son histoire dans un contexte fort et témoigne d'une vérité de l'époque. Le tout soigneusement mis en scène par Carol Reed qui ne sacrifie pas la force de son propos mais qui décide de rajouter du mystère à une ville plongée dans la misère. Photographie sublime, éclairage particulièrement soigné, jeux d'ombres intrigants, cadrages penchés... Reed fait tout pour maintenir le spectateur en haleine et choisit des décors (la grande roue, les égouts) renforçant l'impression presque irréelle qui règne sur la ville.

C'est donc dans cette atmosphère pesante où la plupart des personnages sont désabusés que Holly Martins mène l'enquête. Si l'on parle énormément d'Orson Welles quand on pense au Troisième Homme (et pour cause, son apparition marquante aux trois-quarts du film et ses répliques sont tout simplement brillantes), on en viendrait presque à oublier Joseph Cotten dans le rôle principal. Et pourtant, Cotten est tout à fait excellent, tenant une bonne partie du film sur ses épaules dans un rôle superbe de loser pathétique et attachant. Welles a beau se tailler la part du lion, la composition de Cotten est l'une de ses meilleures, à ranger aux côtés du rôle de l'oncle inquiétant de L'Ombre d'un doute. Alida Valli n'est pas en reste non plus, trouvant un personnage féminin incroyablement nuancé au caractère fort. Mais le vrai personnage du film est sans conteste Vienne. Filmée comme jamais auparavant, la ville y apparaît aussi magnifique que terrifiante, bercée par les accords de cithare entêtants d'Anton Karas...

Informations

Détails du Film Le Troisième homme (The Third Man)
Origine Angleterre Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Thriller
Version Cinéma Durée 104 '
Sortie 12/10/1949 Reprise 08/07/2015
Réalisateur Carol Reed Compositeur Anton Karas
Casting Joseph Cotten - Orson Welles - Trevor Howard - Alida Valli - Bernard Lee
Synopsis Holly Martins, un minable écrivain américain, est venu retrouver son ami Harry Lime dans la Vienne dévastée de l'après-guerre. Mais celui-ci est retrouvé mort après avoir été écrasé par une voiture. Martins choisit alors de mener sa propre enquête pour démasquer les assassins de son ami. Rien ne l'a préparé à ce qu'il va découvrir...

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques