Critique L'ange du mal (Vallanzasca - Gli angeli del male)

L'ange du mal
Nouveau film de Michel Placido et deuxième collaboration avec Kim Rossi Stuart, « L'ange du mal » partait avec un gros désavantage, ne pouvant pas être épargner par la comparaison qu'il susciterait vis à vis du diptyque français consacré à l'autre...

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

Nouveau biopic consacré à une des grandes figures du banditismes des années 70, « L'ange du mal » raconte l'histoire de Renato Vallanzasca, qui sema la terreur en Italie entre le 28 juillet 1976 et le 15 février 1977, en commettant hold up et enlèvements sanglants avec sa bande.

Nouveau film de Michel Placido et deuxième collaboration avec Kim Rossi Stuart, « L'ange du mal » partait avec un gros désavantage, ne pouvant pas être épargner par la comparaison qu'il susciterait vis à vis du diptyque français consacré à l'autre grand gangster des années 70 « Mesrine », sortie il y a 2ans.

Porté par le charismatique Kim Rossi Stuart, le film déçoit grandement, n'arrivant jamais à se distinguer des codes du genre. Empruntant une narration classique mais solide, Michel Placido s'enferme dans ce personnage vraiment antipathique, n'arrivant jamais à en faire une figure héroïque malgré son CV chargé. L'identification entre le héros et le spectateur ne se créé jamais, restant constamment de loin dans des actions incompréhensibles, ne sachant réellement jamais vraiment les revendications du gangster.

Les scènes de braquages et d'actions sont plates et jamais transcender, bouffer par des effets de ralentissements et porter par une musique inutile, faisant croire a un clip de gangsta-rap.

Le film n'est en aucun points haletants, manquant cruellement de profondeur et dynamisme, le réalisateur n'arrivant jamais à le personnifier pour mieux se l'approprier, il donne cette impression d'être rester complètement à l'écart de l'histoire et surtout du personnage.

« L'ange du mal » doit beaucoup à son acteur principal, Kim Rossi Stuart, portant le film par son charisme indéfectible, et faisant face à une galerie de personnages trop nombreux et fantomatiques pour qu'on sache réellement qui ils sont.

« L'ange du mal » est vraiment l'une des grosses déceptions de cette rentrée, marqué par le désintéressement total du réalisateur pour son film, qui l'empêche d'avoir sa propre identité. C'est long et remplie de clichés du genre, qui font que ce film vaut surtout par la présence du comédien principal, Kim Rossi Stuart.

 

Informations

Détails du Film L'ange du mal (Vallanzasca - Gli angeli del male)
Origine Italie Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Policier
Version Cinéma Durée 111 '
Sortie 07/09/2011 Reprise -
Réalisateur Michele Placido Compositeur
Casting Kim Rossi Stuart - Filippo Timi - Moritz Bleibtreu
Synopsis Un premier crime à l’âge de 9 ans, une réputation d’envergure à 27 ans. Le gangster Renato Vallanzasca défraie la chronique en Italie. Son charme et son humour gagnent le cœur de la plupart des Italiens, malgré les violences commises par son gang. Arrêté à maintes reprises et aujourd’hui condamné à une quadruple perpétuité, celui qu’on surnomme "l’Ange du mal" s’est joué des institutions pénitentiaires et a créé sa propre légende.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques