Star Trek Discovery: les premiers épisodes !

Le lundi 25 septembre sortaient sur Netflix les deux premiers épisodes de la série très attendue Star Trek Discovery. Les fans seront gratifiés d’un épisode par semaine, chaque lundi. Retour sur les débuts d’une série prometteuse.

Une saga de plusieurs décennies

Discovery n’est pas le premier volet de la franchise Star Trek, loin s’en faut. Celle-ci est en effet composée de six séries regroupant plus de 700 épisodes pour près de 500 heures de divertissement. Il y a également trois longs métrages récents et une dizaine de plus anciens, parus dès la fin des années 1970. Et il ne faut pas oublier les innombrables romans, bandes-dessinées et jeux vidéo – en plus des productions personnelles des fans. Apparu pour la première fois à l’écran en 1966, l’univers Star Trek fait probablement partie des plus anciens, des plus complets et des plus connus dans la catégorie « science-fiction ».

Et la production Netflix, dans tout ça ?

On ne vous proposera pas ici de retracer l’historique des aventures des explorateurs spaciaux des différents Star Treks. Sachez toutefois que Discovery se situe dix ans avant les aventures du capitaine Kirk et de son fidèle acolyte Spock, alors que les Klingons refont surface après plus de cent ans de silence radio.

Nous suivons les aventures de Michael Burnham (Senoqua Martin-Green), officier en second du capitaine Philippa Georgiou et femme à prénom d’homme (on ne sait pas encore pourquoi, à ce stade de l’aventure). Élevée parmi les Vulcains, Michael est aussi brillante et érudite que n’importe quel d’entre eux. Plus précisément, elle grandit sous la tutelle de Sarek, le père de Spock, incarné par James Frain. Le lien avec la série originale est, pour le moment, fort ténu, mais il existe tout de même.

Au cours de ses pérégrinations, l’USS Shenzhou sur lequel sert Michael tombe sur un objet non-identifié et inaccessible en vaisseau. Dotée d’un instinct infaillible et d’un sacré goût pour l’aventure, l’héroïne décide d’enfiler sa combinaison et de vérifier de quoi il s’agit. On n’aimerait pas trop spoiler, mais… voilà, c’est un vaisseau klingon. On vous laisse découvrir vous-même, mais ce qu’on a vu nous a motivés à regarder la suite.

Vieux ennemis, nouveaux amis

Les premiers épisodes de Discovery nous révèlent que l’ennemi numéro un sera klingon, éternel antagoniste dans Star Trek. Pour l’occasion, les aspects des aliens ont été repensés. Dès les premiers épisodes, plusieurs races extra-terrestres sont présentes à l’écran. Et le travail des maquilleurs et costumiers justifie en lui-même de visionner quelques images. L’évolution et la modernisation de la série se laissent d’ailleurs fortement ressentir dans les costumes.

Ici, chez Retro HD, on a trouvé ça franchement cool et plutôt intéressant. Cependant, les critiques sur le premier double épisode n’ont pas été unanimes, surtout de la part de ces inconditionnels que l’on surnomme les « Trekkies ». Bon nombre d’entre elles ont porté sur la cohérence avec ce qui existe déjà : comment est-ce possible que la technologie soit plus avancée dans Discovery que dans les séries originales, alors que ça se déroule avant ? Pourquoi les Klingons perdent leur aspect de mercenaires de l’espace pour être remplacés par ce qui ressemble beaucoup à une secte d’allumés religieux ? Pourquoi l’intrigue se focalise d’emblée sur un conflit intergalactique, alors que Star Trek s’est toujours centré sur la découverte des confins inexplorés de l’espace ?

Cette dernière accusation est tempérée par les éléments apportés dans le troisième épisode, où l’aspect « découverte » réapparaît avec force. Toutefois, si vous êtes un inconditionnel de Star Trek, il y a de fortes chances pour que ces incohérences vous dérangent dans une mesure plus ou moins importante. Mais si vos connaissances de l’univers original sont moindres, vous pourrez apprécier tant l’histoire que le travail sur l’univers. En tous cas, pour qui possède un abonnement à Netflix, Star Trek Discovery risque très vite de se révéler être un incontournable.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Actualités