ARTICLE Game of Thrones saison 7 épisode 2: cela commence vraiment!

Game of Thrones saison 7 épisode 2: ça commence vraiment!

Le premier épisode, hormis sa première séquence illustrant la vengeance complète d'Arya envers les Frey, s'apparentait plutôt à un tour de chauffe. La dernière réplique de l'épisode "Et si nous commençions?", prononcée par Daenerys était à la fois un appel de la Reine des Dragons à se mettre en ordre pour les batailles à venir mais aussi un clin d'œil des scénaristes-showrunners à leur réputation de faire languir les téléspectateurs en début de saison.

Cette fois-ci, pas de doute, cela commence vraiment! On retrouve d'ailleurs Daenerys en proie au doute et à la suspicion à l'égard de Varys (avouons qu'il y a de quoi, vu la carrière d'opportuniste du bonhomme). Elle est presque prête à le jeter à ses dragons, tant elle manque de confiance en lui, sous les yeux horrifiés de Tyrion Lannister qui n'en mène pas large. Néanmoins Varys sauve sa peau en promettant de dire en face de Daenerys si un jour elle trahit le peuple qu'elle est promise à diriger; en échange, elle lui promet de le faire brûler vif si elle s'aperçoit qu'il le trahit. Dans la foulée, Daenerys reçoit Mélisandre qui veut la rencontrer. La sorcière rouge attire son attention sur Jon Snow qui serait un allié de poids. Tyrion approuve, ayant sympathisé avec le nouveau Roi du Nord, à l'époque où il n'était que simple membre de la Garde de Nuit. Mélisandre reste prudente en n'indiquant pas si, selon elle, Daenerys serait l'Elue, précisant seulement qu'elle jouerait un rôle important. D'après la prophétie en haut valyrien, le prince attendu est d'un genre neutre, ce qui ravit Daenerys. Toute cette séquence (Varys puis Mélisandre) jette un voile sur la personnalité de Daenerys de plus en plus égocentrique et autoritaire. On croirait presque entendre Cersei.

Cersei, de son côté, essaie de rallier les grands vassaux de son royaume, ce qui, pour l'instant, ne s'avère pas une grande réussite. Le plus grand échec réside dans le non-ralliement de Lord Tarly qui a prêté allégeance aux Tyrell et se trouve être un homme d'honneur. Comme d'ailleurs son fils Samwell.

Sam tient ainsi un rôle de plus en plus important dans l'intrigue, ce que l'on n'aurait peut-être pas soupçonné au vu des six premières saisons. Non seulement c'est lui qui prévient Jon Snow du gisement de verredragon se trouvant à Peyredragon mais également il va prendre tous les risques pour opérer Jorah Mormont, à moitié atteint par la lèpre. Il doit pour cela enlever une par une toutes les écailles sur le corps du chevalier, ce qui s'avère bien peu ragoûtant.

De son côté, Daenerys, à laquelle Jorah pense toujours,  ne veut pas régner sur un royaume de cendres. Par conséquent, lors de son premier conseil de guerre, réunissant Tyrion, Varys, Oleanna Tyrell, Yara et Theon Greyjoy et Ellaria Sand, elle décide de ne pas combattre à Port-Réal mais de l'assiéger en l'affamant, en envoyant les Greyjoy, Ellaria Sand et les Aspics. Elle va concentrer ses assauts de son armée sur Castral Roc, le domaine des Lannister, ce qui obligera, selon Tyrion, Cersei à abdiquer sans coup férir. Tyrion pense aussi envoyer une invitation à Jon Snow qui devra, selon les termes de Daenerys, plier le genou. Parmi les deux favoris pour l'accession au Trône, Daenerys montre donc une volonté de puissance et d'autoritarisme qui commence à faire un peu peur. Cette séquence donne quand même lieu à la fin à un très bel échange entre Daenerys et Oleanna Tyrell, ce qui équivaut à un passage de témoin entre Diana Rigg, l'une des premières héroïnes de séries TV, cf. Chapeau melon et bottes de cuir, et Emilia Clarke.

Car Jon Snow est plutôt retenu à Winterfell. Lyanna Mormont, Sansa et la plupart de ses vassaux ne souhaitent pas son départ, craignant un piège de la part de Daenerys. Invoquant la nécessité d'alliances et de plus, le fait que le verredragon se trouve là où réside Daenerys, Jon Snow parvient à faire taire non sans mal les réticences. Il confie Winterfell aux bons soins de Sansa qui, à la manière de Daenerys, fait de plus en plus entendre sa voix. Sous l'influence de Lord Baelish, il n'est pas certain qu'elle rende Winterfell au retour de Jon Snow...De manière cocasse, on entendra pendant cette réunion un des vassaux du Roi du Nord proclamer: "on ne peut faire confiance à un Targaryen", visant Daenerys, alors que cette maxime pourrait également s'appliquer à Jon, fils illégitime de Rhaegar, l'un des frères de Daenerys...

Entre-temps, Arya qui voulait se rendre à Port-Réal, rencontre sur le chemin Tourte-Chaude qui lui apprend justement que son frère Jon Snow a pris le pouvoir à Winterfell. Direction donc désormais vers Winterfell, pour Arya, où elle retrouvera une partie de sa famille (celle qui n'a pas été décimée). Sur le chemin, elle croisera des loups parmi lesquels elle croira reconnaître son loup préféré, sans succès.

A Peyredragon, nous avons droit à la première scène d'amour entre Missandei et Ver-de-Gris. Rappelons que Ver-de-Gris est un eunuque, ce qui donne une touche d'amour impossible à la romance. Mais cela n'empêche pas les tourtereaux de s'aimer de manière très physique...Enfin, les Greyjoy et les Sand voguent pour Port-Réal. Cependant, sur le chemin, alors qu'un rapprochement lesbien s'opère entre Yara et Ellaria, ils rencontrent malencontreusement la flotte de Euron Greyjoy, l'oncle de Yara et Theon. Pilou Asbeck, l'interprète du personnage, excellent déjà dans Borgen, avait promis qu'il serait encore plus terrifiant que Ramsay Bolton. Les promesses sont tenues: deux des Aspics sont liquidées sans pitié. Il prend en otage Ellaria et sa plus jeune fille. En duel, il prend l'avantage sur Yara. On s'attend alors à une réaction de Theon pour défendre sa grande sœur; Theon préfère prendre la poudre d'escampette...

En résumé, les rencontres auront lieu de manière déterminante dans le troisième épisode:

-normalement on aura droit à LA rencontre entre Daenerys et Jon Snow. Vont-ils s'allier, voire coucher ensemble et conclure des noces, alors que l'une est la tante de l'autre?

- Arya et Sansa vont enfin se retrouver à Winterfell. On se souvient qu'elles ne se sont plus vues depuis le dernier épisode de la première saison, c'est-à-dire depuis très longtemps...Elles n'avaient que peu de points communs alors. On suppose que l'éloignement et l'adversité auront resserré les liens.

- Enfin Euron Greyjoy, le grand méchant de la saison, va apporter des trophées de guerre à Cersei, Ellaria Sand et Yara Greyjoy faites prisonnières. On peut compter sur Cersei pour s'en servir magistralement d'un point de vue stratégique. Sera-ce suffisant pour que Euron épouse Cersei, malgré la désapprobation évidente de Jaime? La conquête du Trône par Daenerys s'avère en tout cas beaucoup plus compliquée que prévu. N'oublions pas cette scène où la Main de la Reine montre à Cersei, très intéressée, que les dragons peuvent être blessés voire tués net par des flèches judicieusement bien placées, ce qui réduirait presque à peu de choses les forces de Daenerys...  

Ce qui promet encore un épisode 3 à ne pas manquer!

David Speranski

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.