Séries Mania Saison 8, c'est parti!

Le festival incontournable du printemps sur les séries vient de commencer hier. Autant dire qu'il est immanquable, étant donné les événements qui y auront lieu: l'avant-première de The Leftovers saison 3, la rencontre exceptionnelle avec Damon Lindelof, le showrunner de la série mythique Lost, président de cette 8ème édition, succédant à Matthew Weiner (Mad Men) et David Chase (Les Soprano), l'avant-première en intégrale de Dix pour cent, la rencontre avec Juliana Margulies, (Carol Hathaway dans Urgences)...

Retro-HD y participera en étant pour la première fois membre d'un jury chargé d'évaluer les séries du panorama international (19 séries au total!). En revanche, dans nos chroniques quotidiennes, étant donné le devoir de réserve, il nous est interdit de critiquer les séries du panorama international mais nous parlerons de tout le reste! Nous nous contenterons de les mentionner dans l'emploi du temps, sans émettre de jugement de valeur.

16h: Y a-t-il trop de séries? débat de l'ACS (association des critiques de séries)

Le festival a été lancé par ce débat à la question angoissante, étant donné le nombre en expansion illimitée de séries sur l'ensemble des chaînes et des réseaux en ligne, phénomène dénommé Peak TV. D'aucuns (Pierre Langlais de Télérama) s'interrogent sur la gestion du temps, vu qu'il devient désormais impossible de tout voir, même uniquement des productions de qualité . D'autres (Olivier Joyard, Les Inrocks) y voient au contraire la chance de l'émergence d'une production minoritaire d'auteur, comparable aux films d'auteur du cinéma international. D'autres encore (Renan Cros, Cinémateaser), constatent l'émergence de blockbusters de séries au scénario prévisible et balisé, au détriment du charme et de l'incohérence fantaisiste des séries des années 90-2000. Enfin, la plupart s'accordent pour y voir la chance d'une éthique du choix et du renoncement (On ne peut tout voir, y compris de grandes séries, donc il faut savoir choisir ses objets d'étude et d'affection).

20h: avant-première de The Leftovers saison 3

En présence de Damon Lindelof, Justin Theroux, Christopher Eccleston et Max Richter, cette avant-première fut au Grand Rex un moment magique. Cette série créée par le showrunner de Lost s'est déjà imposée malgré sa courte existence comme une série qui compte. Dédaignée par les Emmy et les Golden Globes, The Leftovers est peut-être davantage, en dépit des apparences, l'héritière de Six feet Under que celle de Lost.

Elle montre le potentiel de douleur, de souffrance et de résilience qui demeure dans l'humain en cas d'une immense perte. Elle se rapproche ainsi du cinéma le plus profond et intimiste, celui de Bergman, dont Lindelof retrouve parfois les accents bouleversants. Sans trop spoiler les épisodes 1 et 2 qui ont été présentés, l'épisode 1 montre comment le personnage de Justin Theroux sera considéré comme un Messie potentiel, en raison de ses résurrections successives, dans l'attente de l'anniversaire des 7 ans du 14 octobre (Apocalypse éventuelle?). Quant à l'épisode 2, centré sur Nora, il est comme tous les épisodes centrés sur Nora un chef-d'oeuvre absolu où Lindelof se confronte à la tragédie d'une femme qui a perdu toute sa famille, vivant dans le déni.

En bref, une magnifique ouverture pour le début de Séries Mania 8 qui promet pour la suite...