Depuis plusieurs année, la franchise Star Trek est lancée au cinéma. Le dernier film est d’ailleurs sorti au mois de juillet, dont voici la critique. Bryan Fuller, créateur de la série Hannibal, essaie de relancer une nouvelle série pour la saga, Star Trek Discovery. Cette suite amène un nouvel équipage du Star Fleet quinze ans après la fin de la série Star Trek: Voyager où Kate Mugler (Orange is the new black) incarne le Capitaine du Voyager et quelques années avant la série d’origine. Le showrunner a décidé de garder le rôle de chef d’équipage pour une actrice qui n’a pas encore été choisie. Le commandant de l’USS Discovery ne sera cependant pas le protagoniste principal de la série. Le créateur aimerait produire une série où le point de vue ne serait plus celui du capitaine mais celui d’un autre membre de l’équipage qui offrira une nouvelle perspective. Par ailleurs, il désire aussi des personnages diversifiés. Il mentionne déjà la présence d’un personnage homosexuel. Le vaisseau est nommé Discovery en hommage à Stanley Kubrick et son film 2001: L’Odyssée de l’espace, d’après les mots du producteur d’Hannibal. Il s’agit aussi d’une référence au vaisseau de la Nasa mais le choix de ce nom se réfère avant tout au mot “découverte”, riche en sens rappelant, les propos de Gene Roddenberry, créateur de l’univers de Star Trek.

Cependant, il semblerait que la date de diffusion soit reportée au mois de mai 2017 en raison des délais très courts de post-production. Le recul de la date de sortie de la série permettra à la post-production de peaufiner le montage des épisodes. Le tournage prévu pour septembre a également été décalé pour le mois de novembre. Netflix s’est emparé de la saga. Il est donc déjà possible d’y regarder les précédentes séries en attendant Star Trek Discovery.