Comme prévu, la soirée des Golden Globes réserva son lot de surprises et de confirmations. Du côté cinéma, ce fut quasiment le carton plein pour Quentin Tarantino qui a remporté 3 récompenses sur 4 nominations : meilleure comédie (mais est-ce vraiment une comédie?), meilleur scénario et meilleur second rôle masculin pour Brad Pitt. Seul le trophée du meilleur acteur dans une comédie pour Léonardo DiCaprio échappa à la razzia de Once Upon a time...in Hollywood, au profit de Taron Egerton qui n'en revint pas. Il faut reconnaître que c'est loin d'être immérité, vu le mimétisme effectué pour restituer la personne d'Elton John dans Rocket Man, à croire qu'interpréter des chanteurs dans des biopics musicaux se révèle extrêmement payant, après l'exemple de Rami Malek pour Freddie Mercury.  

Mais le carton de Quentin Tarantino était relativement attendu. Il concourait dans la catégorie de la meilleure comédie, réputée être moins compétitive que celle du meilleur drame. Il reste à espérer que ce triomphe qui lui ouvre largement la porte des Oscars ne le dissuadera pas de faire un dixième film, car, s'il se retrouve oscarisé au plus haut niveau, il peut légitimement penser arrêter au sommet de sa carrière. Les films sur Hollywood plaisent aux votants de manière générale, La La Land l'a récemment confirmé. En s'inscrivant dans ce genre nostalgique, Tarantino avait donc de fortes chances de glaner des prix.

En revanche, la grosse surprise que l'on n'attendait pas réside dans la victoire miraculeuse de 1917 de Sam Mendes. Ici également, il est question de passé. Mais les votants des Golden Globes, rappelons-le, les journalistes de la presse internationale, ont sans doute voulu signaler le choc provoqué par le film, parmi les derniers sortis, et surtout la performance du vrai-faux plan-séquence, à la manière de Birdman de Alejandro González Iñárritu. L'exploit technique en plus de la reconstitution d'un moment-clé de notre histoire, a suffi à distinguer le film de Sam Mendes et d'évincer Bong Joon-ho qui a une conception plus globale de la mise en scène. Parasite a heureusement remporté le Golden Globe du meilleur film étranger devant ses concurrents cannois.

Or les grands perdants de cette cérémonie des Golden Globes furent sans conteste les films Netflix. Avec une quinzaine de nominations, ils réussissent la prouesse de remporter moins de récompenses que Roma l'année dernière. The Irishman de Martin Scorsese a été complètement boudé ; il en est presque de même pour Marriage Story, Laura Dern sauvant tout juste l'honneur avec son Golden Globe du meilleur second rôle féminin. Comme nous l'avons souvent écrit, les Golden Globes ne couronnent pas toujours les mêmes films que les Oscars mais servent à savoir quels films sont définitivement hors course. C'est donc le cas de The Irishman et de Marriage Story qui, à moins d'un énorme renversement de situation, n'auront presque rien aux Oscars. En revanche, se trouvent toujours dans la course 4 films, qui ne sont pas toujours les meilleurs films de leurs auteurs, 1917, Once upon a time...in Hollywood, Joker (sauvé par 2 récompenses, celle du meilleur acteur, promise de longue date à Joaquin Phoenix, et Parasite (s'il se retrouve dans la short list des meilleurs films).

Pour les séries, ce fut plus conforme à la normale et aux pronostics : Fleabag remporta les Golden Globes de la meilleure série comique et de la meilleure actrice pour Phoebe Waller-Bridge. Chernobyl remporta celle de la meilleure mini-série, ainsi que celle du meilleur second rôle masculin pour Stellan Skarsgard. Enfin, la seule petite surprise vint de la catégorie de la meilleure série dramatique, confirmant que ce n'était pas vraiment la soirée rêvée pour Netflix, puisque The Crown dut s'incliner face à Succession (HBO) qui remporta deux trophées (meilleure série dramatique, meilleur acteur pour Brian Cox). Toutes les autres séries durent ramasser les miettes qui restaient : The Crown (meilleure actrice dans une série dramatique pour Olivia Colman qui se spécialise dans les rôles de reine), The Act (meilleur second rôle féminin pour Patricia Arquette dans son rôle de mère toxique) et Fosse/Verdon (meilleure actrice dans une mini-série pour Michelle Williams).

Michelle Williams a d'ailleurs surtout marqué les esprits en faisant le plus beau discours de la soirée, revenant sur le droit à l'avortement, fortement remis en cause dans certains Etats d'Amérique : " je suis reconnaissante d'avoir vécu à une époque où on a le choix. Parce que en tant que femme, que fille, il peut arriver des choses à notre corps qui ne relèvent pas de notre choix. J'ai vraiment essayé de vivre ma vie à travers les choix conscients que je faisais, pas juste à travers les choses qui m'arrivaient." Elle a ensuite exhorté les jeunes femmes à voter : "les hommes ont voté selon leurs intérêts pendant des années. Mais n'oublions pas que nous, les femmes, sommes le groupe d'électrices le plus important de ce monde. Faisons-le ressembler davantage à nous." 

La cérémonie a également connu son grand moment d'émotion avec la remise du Cecil B. De Mille Award à Tom Hanks, l'un des acteurs américains les plus populaires dans son pays et à travers le monde. Une émotion qui contrastait avec le ton acide de Ricky Gervais, maître de cérémonie, qui s'est moqué d'Apple : "si vous gagnez un Golden Globe ce soir, ne l’utilisez pas pour venir parler sur scène et parler politique. Vous n’êtes pas bien placé pour donner des leçons au public sur quoi que ce soit. Vous ne connaissez rien au vrai monde. Certains d’entre vous on passé moins de temps à l’école que Greta Thunberg. " On ne saurait mieux dire.

CINEMA 

Meilleur drame

  • The Irishman
  • Joker
  • The Two Popes
  • Marriage Story
  • 1917

 

Meilleure comédie ou comédie musicale

  • Once Upon a Time in Hollywood
  • Knives Out
  • Dolemite Is My Name
  • Jojo Rabbit
  • Rocketman

 

Meilleur film étranger

  • The Farewell
  • Pain and Glory
  • Parasite
  • Portrait of a Lady on Fire
  • Les Misérables

 

Meilleur réalisateur (cinéma)

  • Martin Scorsese, The Irishman
  • Quentin Tarantino, Once Upon a Time in Hollywood
  • Bong Joon-ho, Parasite
  • Sam Mendes, 1917
  • Todd Phillips, Joker

 

Meilleur scénario (cinéma)

  • Quentin Tarantino, Once Upon a Time in Hollywood
  • Noah Baumbach, Marriage Story
  • Anthony McCarten, The Two Popes
  • Bong Joon-ho and Han Jin-won, Parasite
  • Steven Zaillian, The Irishman

 

Meilleure actrice (cinéma – drame)

  • Renée Zellweger, Judy
  • Charlize Theron, Bombshell
  • Saoirse Ronan, Little Women
  • Cynthia Erivo, Harriet
  • Scarlett Johansson, Marriage Story

 

Meilleur acteur (cinéma – drame)

  • Christian Bale, Ford v Ferrari
  • Joaquin Phoenix, Joker
  • Antonio Banderas, Pain and Glory
  • Jonathan Pryce, The Two Popes
  • Adam Driver, Marriage Story

 

Meilleure actrice (cinéma – comédie)

  • Awkwafina, The Farewell
  • Beanie Feldstein, Booksmart
  • Ana de Armas, Knives Out
  • Emma Thompson, Late Night
  • Cate Blanchett, Where’d You Go, Bernadette?

 

Meilleur acteur (cinéma – comédie)

  • Leonardo DiCaprio, Once Upon a Time in Hollywood
  • Eddie Murphy, Dolemite Is My Name
  • Daniel Craig, Knives Out
  • Taron Egerton, Rocketman
  • Roman Griffin Davis, Jojo Rabbit

 

Meilleure actrice dans un second rôle (cinéma)

  • Jennifer Lopez, Hustlers
  • Laura Dern, Marriage Story
  • Margot Robbie, Bombshell
  • Kathy Bates, Richard Jewell
  • Annette Bening, The Report

 

Meilleur acteur dans un second rôle (cinéma)

  • Brad Pitt, Once Upon a Time in Hollywood
  • Al Pacino, The Irishman
  • Tom Hanks, A Beautiful Day in the Neighborhood
  • Joe Pesci, The Irishman
  • Anthony Hopkins, The Two Popes

 

Meilleur film d’animation

  • Frozen 2
  • Toy Story 4
  • How to Train Your Dragon: The Hidden World
  • Missing Link
  • The Lion King

 

Meilleur bande-son originale (cinéma)

  • Thomas Newman, 1917
  • Hildur Guonadottir, Joker
  • Randy Newman, Marriage Story
  • Alexandre Desplat, Little Women
  • Daniel Pemberton, Motherless Brooklyn

 

Meilleure chanson originale (cinéma)

  • (I’m Gonna) Love Me Again,” Rocketman
  • “Spirit,” The Lion King
  • “Into the Unknown,” Frozen 2
  • “Stand Up,” Harriet
  • “Beautiful Ghosts,” Cats

 

SERIE TV 

Meilleure série TV – Comédie

  • Barry
  • The Politician
  • Fleabag
  • The Kominsky Method
  • The Marvelous Mrs. Maisel

 

Meilleure série TV – Drame

  • The Crown
  • The Morning Show
  • Succession
  • Big Little Lies
  • Killing Eve

  

Meilleur acteur (série TV – drame)

  • Brian Cox, Succession
  • Tobias Menzies, The Crown
  • Billy Porter, Pose
  • Kit Harington, Game of Thrones
  • Rami Malek, Mr. Robot

 

Meilleure actrice (série TV – drame)

  • Jennifer Aniston, The Morning Show
  • Olivia Colman, The Crown
  • Jodie Comer, Killing Eve
  • Nicole Kidman, Big Little Lies
  • Reese Witherspoon, The Morning Show

 

Meilleur acteur (série TV – comédie)

  • Michael Douglas, The Kominsky Method
  • Bill Hader, Barry
  • Ben Platt, The Politician
  • Paul Rudd, Living With Yourself
  • Ramy Youssef, Ramy

 

Meilleure actrice (série TV – comédie)

  • Rachel Brosnahan, The Marvelous Mrs. Maisel
  • Kirsten Dunst, On Becoming a God in Central Florida
  • Christina Applegate, Dead to Me
  • Natasha Lyonne, Russian Doll
  • Phoebe Waller-Bridge, Fleabag

 

Meilleur mini-série ou téléfilm

  • Loudest Voice
  • Chernobyl
  • Unbelievable
  • Fosse/Verdon
  • Catch-22

 

Meilleur acteur (mini-série ou téléfilm)

  • Sam Rockwell, Fosse/Verdon
  • Russell Crowe, The Loudest Voice
  • Jared Harris, Chernobyl
  • Christopher Abbott, Catch-22
  • Sacha Baron Cohen, The Spy

 

Meilleure actrice (mini-série ou téléfilm)

  • Helen Mirren, Catherine the Great
  • Michelle Williams, Fosse/Verdon
  • Merritt Weaver, Unbelievable
  • Kaitlyn Dever, Unbelievable
  • Joey King, The Act

 

Meilleure actrice dans un second rôle (mini-série ou téléfilm)

  • Toni Colette, Unbelievable
  • Meryl Streep, Big Little Lies
  • Helena Bonham Carter, The Crown
  • Patricia Arquette, The Act
  • Emily Watson, Chernobyl

 

Meilleur acteur dans un second rôle (mini-série ou téléfilm)

  • Alan Arkin, The Kominsky Method
  • Kieran Culkin, Succession
  • Henry Winkler, Barry
  • Andrew Scott, Fleabag
  • Stellan Skarsgard, Chernobyl