C'est annoncé ! Au mois d'Octobre, les Oscars remettront quatre statuettes suprêmes à quatre grands artistes du cinéma répondant aux noms de :

-David Lynch : réalisateur qu'on ne présente plus, créateur de la célèbre série Twin Peaks et de films méta comme Mulholland Drive et qui peine pourtant à trouver des financements pour ces projets.

-Geena Davis : la Thelma de Thelma et Louise et l'épouse drôlement défunte dans Beetljuice; notons qu'elle incarne une actrice réelle dans la lutte pour les droits de femmes. Malgré sa récente intégration à GLOW, la grosse série Netflix, on ne la retrouve plus tellement au cinéma.

-Wes Studi : célèbre pour ses incarnations d'indiens notamment dans Danse avec les loups ou Le dernier des Mohicans; il sera le premier comédien oscarisé d'ascendance Cherokee.

-et Lina Wertmüller : connue pour ses satires sociales telle que Pasqualino. Wertmüller fut la première femme nommée aux Oscars dans la catégorie "meilleur réalisateur" - qu'il serait bon de renommer "meilleur(e) cinéaste", non ?

Comme souvent aux Oscars, ces prix récompensent le travail d'artistes importants soit novateurs (David Lynch) soit acteurs sur le plan politique (Lina Wertmüller) ou social (Wes Studi et Geena Davis). Si récompenser les combats sociaux-politiques reste primordial dans la société actuelle, n'oublions pas de célébrer le cinéma avant tout. Loin de nous l'idée de critiquer le goût de la fameuse cérémonie mais les 3 oscars de Black Panther de l'édition précédente laissent un goût amer. Coup de chance : ces lauréats-là méritent réellement les honneurs.