Comme beaucoup de chefs-d’œuvre classiques, Candyman aura le droit à son reboot. Les mains créatrices du projet interpellent : la réalisatrice Nia DaCosta (Little Woods) sera supervisée par un producteur fin connaisseur de l'horreur moderne nommé Jordan Peele (Get Out, Us).

De l'étonnant Ça ré-invoqué par Andrés Muschietti, à l'excellent Halloween revisité par David Gordon Green, en passant par le douteux Suspiria signé Luca Guadagnino, les remakes horrifiques portent leur lot de diversité et Candyman n'échappe pas à la mode des reprises contemporaines.

À la vue de cette nouvelle, les notes de piano faussement tranquilles provenant du thème musical (composé par le grand Philip Glass!) font resurgir nos souvenirs de terreur passés. En 1992, le spectre maléfique au crochet rouillé "Candyman" crevait l'écran et traumatisait toute une génération. Personne n'osait dire 5 fois son nom devant son miroir de peur qu'il ne surgisse et emporte notre âme.

En terme de représentation des noirs dans le cinéma d'horreur, Candyman représentait un gigantesque avant-gardisme. Avec cette "suite spirituelle" et une telle équipe aux manettes (en bonus, une vision axée afro-américaine), le Candyman du XXIème siècle épluchera forcément davantage de problématiques sociales.

Peu d'informations supplémentaires pour le moment si ce n'est 2020 comme date prévisionnelle de sortie aux États-Unis. Si certains fans absolus ont peur du massacre pour leur Candyman adoré, Tony Todd, l'acteur de l'originel, remet les choses en perspective : « L’attention que générera le nouveau film poussera les gens à s’intéresser à l’original, parce qu’ils seront curieux du matériau de base. » - ce sera déjà ça de pris !