Du 12 au 16 juin, 80 séances et 50 films proposés à Cabourg : un record !

Le festival du film romantique porte à merveille une affiche sous le signe du désir : tirée de Mektoub my love : Canto Uno (Swann d'or 2018), l'image n'aurait pas pu mieux représenter le cœur du festival. Une sélection nationale et internationale prônant l’exaltation des sentiments, et plus précisément « l’amour, la liberté sexuelle. Ce qui compte, c’est d’aimer ». Une compétition restreinte de longs-métrages et un large panorama de films concourant au Prix du Public (dont le dernier film de Xavier Dolan, celui de Danny Boyle ou de Christophe Honoré...).

Plus engagée pour le droit des femmes cette année, la programmation comporte plus de films traitant de « femmes qui s’affirment, de femmes opprimées » dont Portrait de la jeune fille en feu, prix du scénario au Festival de Cannes. Une soirée de gala sera également dédiée à la lutte contre les violences faites aux femmes. Au-delà d'un jury composé de pointures du genre (Danièle Thompson, Laetitia Dosch, Vincent Perez, Lou de Laâge...), c'est aussi une femme qui présidera cette 33ème édition, Sandrine Bonnaire : « Cabourg est honoré d’accueillir cette actrice-réalisatrice à la filmographie romantique en tant que présidente ».