Vous n'étiez pas à Cannes? Rien n'est perdu ! En plus des nombreuses sorties en salles de la sélection officielle (dont The Dead Don't Die depuis le 15 mai, Douleur et Gloire depuis le 17 mai, Le Jeune Ahmed depuis le 22 mai, Sibyl depuis le 24 mai, Parasite sortie le 5 juin...), vous pouvez vivre l'expérience des sections parallèles à Paris : la 58ème édition de La Semaine de la Critique à la Cinémathèque du 5 au 12 juin et La 51ème Quinzaine des Réalisateurs au Forum des Images jusqu'au 9 juin.

Initiée par le Syndicat français de la critique de cinéma, la Semaine de la Critique est connue pour son exigence et compose une programmation très sélective de 10 longs et 10 courts métrages, en mettant l'accent sur les premiers et deuxièmes films. Du cinéma d'animation tendre et original avec J'ai perdu mon corps, au drame troublant islandais avec A White, White Day, la diversité est au rendez-vous.

L'ADN de La Quinzaine des Réalisateurs se modifie avec l'arrivée du nouveau délégué général Paolo Moretti. Cette année le mot d'ordre s'écrit : "excentricité". Ouverture sur le blouson en Daim de Jean Dujardin et clôture sur Yves, le frigo intelligent de William Leghbil, la Quinzaine s'ancre dans l'inattendu, le singulier et même le visionnaire. La sélection promet : l'étiquetage de genre saute et les codes de narration classiques font sortie de route.

Plus beaucoup de temps pour découvrir les œuvres en tant que spectateurs privilégiés !