Comme on s'y attendait, cet épisode premier de la saison 8 est un épisode de retrouvailles, d'abord pour nous avec la série, après presque deux ans d'absence, ensuite pour un grand nombre de protagonistes. Certains le déploreront : peu de morts en vue, un seul d'importance mineure au compteur, et pas d'action spectaculaire. Pourtant cet épisode très bien réalisé par David Nutter, responsable entre autres des Pluies de Castamere (le terrible épisode des Noces Pourpres) et de La Danse des dragons, pose habilement les jalons pour l'action à suivre et joue avec beaucoup d'efficacité la carte de l'humour et de l'émotion.

La série commence déjà par un changement complet de générique, ce dernier s'étant mis aux couleurs hivernales du lieu qui sera quasiment le lieu unique de l'action, hormis trois ou quatre scènes. L'épisode s'intitule donc Winterfell, du nom du château du Royaume du Nord. Il est très proche visuellement du premier épisode de la saison 1 car on y voit sur la même musique un jeune garçon (dans le premier épisode, il s'agissait de Bran, avant qu'il ne soit paralysé) courir et grimper sur les murailles pour apercevoir des visiteurs. La scène d'arrivée sera vue à travers les yeux d'Arya qui expriment son opinion de manière éloquente, au fur et à mesure qu'elle reconnaît les personnes. De manière symétrique, à la fin, on verra Jaime se retrouver face à celui qu'il a précipité dans le vide à la fin de ce fameux épisode premier, déclenchant d'une certaine manière l'animosité qui n'allait pas cesser de régner entre les Stark et les Lannister.

Daenerys et Jon, accompagnés des armées des Immaculés et des Dothrakis et des deux dragons survivants, entrent donc dans Winterfell. Jon prévient Daenerys de l'accueil frigorifique des Nordiens. A côté le public des César, c'est une foule en liesse.  Jon s'en aperçoit lui-même quand il retrouve pour la première fois depuis des années son "frère" Bran toujours aussi indifférent aux émotions. Mais l'essentiel ne se joue pas là mais plutôt lors de l'assemblée générale qui suit, où il s'aperçoit que le fait d'avoir prêté allégeance à Daenerys Targaryen n'est pas du goût de ses alliés, en particulier de la jeune Lyanna Mormont qui le lui reproche vertement.  Néanmoins ce n'est pas grand'chose à côté de l'hostilité ouverte de Sansa face à Daenerys. Un échange en témoigne, Sansa se demandant ce que peuvent bien manger des dragons et Daenerys lui répondant illico, "ce qu'ils veulent", dans un silence de mort. Cet épisode pose là ce qui sera sans doute un des grands points d'orgue de cette saison 8, la rivalité entre Daenerys et Sansa, Jon Snow se trouvant pris comme entre Charybde et Scylla, entre ces deux jeunes femmes belles et surtout très ambitieuses. C'est peut-être, mine de rien, dans ce "bras de fer" féminin, que se situe la résolution de Game of Thrones.

Du côté de Port-Réal, Cersei apprend la chute du Mur, ce qui signifie l'entrée des Marcheurs Blancs dans Westeros, et n'a d'autre réaction qu'un "bien" consternant. Elle compte apparemment toujours sur sa stratégie de voir s'affaiblir l'armée des Stark et Targaryen dans leur lutte contre le Roi de la Nuit, ce qui lui permettra de l'emporter facilement lorsqu'ils s'en prendront à Port-Réal. Elle demande via sa Main Qyburn à Bronn de liquider à leur retour de Winterfell ses deux frères Jaime et Tyrion, ce qui déclenche cette exclamation à l'ami personnel des deux frères Lannister, "putain de famille". On se demande donc si les jours des deux frères Lannister ou de Ser Bronn sont comptés. De manière toujours aussi stratégique, Cersei finit par accorder ses faveurs à Euron Greyjoy qui lui demande avec insistance son dû, dans l'espoir sans doute de lui faire endosser la paternité de son éventuel nouvel enfant. Car Euron Greyjoy a accosté du côté de Port-Réal, ce qui permet pendant son temps d'absence à Theon de tuer en passant les quatre ou cinq membres de son équipage et de libérer enfin sa sœur Yara qui, n'ayant pas la mémoire courte, le récompensera d'un formidable coup de tête digne de Zinedine Zidane. Theon décide ensuite d'aller à Winterfell, afin de prêter main-forte à ses alliés, tandis que Yara se replie dans les Iles-de-Fer, afin d'apporter une solution de retrait à Daenerys, au cas où le conflit avec les Marcheurs blancs tournerait mal.

A Winterfell, Jon retrouve enfin de manière émouvante Arya et regrette de n'avoir pas bénéficié de son aide face aux critiques de Sansa. Arya reconnaît que personne n'est plus maligne que Sansa et que cette dernière n'aime décidément pas l'héritière des Targaryen. Arya confie discrètement à Gendry, devenu le forgeron de Winterfell, la création d'une arme qui pourrait s'avérer décisive. Du côté de Sansa, ce sont également les retrouvailles avec son "mari", Tyrion Lannister. Ce dernier lui tire son chapeau en affirmant que "beaucoup l'ont sous-estimée et qu'ils ne lui ont pas survécu". En revanche, Sansa est nettement moins élogieuse à son égard quand il prétend que l'armée des Lannister les rejoindra à Winterfell. Elle lui réplique de manière définitive qu'elle avait "pourtant beaucoup d'admiration pour son intelligence". Pendant ce temps, Jon et Daenerys se paient le luxe d'une promenade récréative à dos de dragons. Ils sont toujours aussi amoureux, ce qui ne va pas sans déclencher l'œil mi-amusé, mi-courroucé de Drogon. Enfin Samwell Tarly apprend de la bouche de Daenerys la mort de son père et de son frère, ce qui le laisse terrassé d'émotion et de chagrin. Il ne se trouve pourtant pas au bout de ses peines car il doit annoncer, sur les injonctions de Bran, la vérité à Jon Snow : il est l'héritier légitime du Trône de Fer, en tant que fils de Rhaegar Targaryen et de Lyanna Stark. Daenerys est donc illégitime dans sa quête du pouvoir. Jon reste bouleversé face à cette révélation qui risque de modifier à jamais ses relations avec Daenerys et les sœurs Stark.

Finalement le seul mort de l'épisode sera du fait du Roi de la Nuit. Le jeune Lord Umber sera retrouvé cloué sur un mur dans une spirale inquiétante de membres, par Tormund (qui a en effet les yeux bleus) et Béric qui ont donc survécu à la chute du Mur. En allant vite, ils espèrent arriver à temps pour prévenir Jon Snow et les habitants de Winterfell.

Très bien réalisé et plaçant stratégiquement tous les enjeux, cet épisode est surtout un épisode d'attente et de préparation. Jon se retrouve pris entre Sansa et Daenerys et connaît désormais la vérité sur ses origines. Mais l'on ne sait pas encore comment vont réagir sa prétendue sœur et véritable cousine, Sansa, et son amante et malheureusement tante, Daenerys.  Sansa, décidera-t-elle de jouer sa carte personnelle de souveraine? Daenerys, de poursuivre sa quête de pouvoir, devenue illégitime? De ce conflit cornélien, entre famille et devoir, amour et loyauté, dépend sans doute le reste de la saison.