La course aux Oscars vient à peine de s'achever que le Festival de Cannes prend immédiatement le relais, Festival où nous serons présents comme chaque année, avec cette fois-ci un effectif de quatre personnes, pour essayer de tout voir et mieux vous informer sur l'actualité cinématographique.

Tout le monde attendait Alfonso Cuarón président du jury du prochain Festival de Cannes, après son triomphe aux Oscars, terni néanmoins par la déception de ne pas avoir décroché l'Oscar du meilleur film.  Ce sera bien un Mexicain mais ce sera un autre membre de la triade magique, raflant tous les prix des Festivals et Oscars. Ils sont amis, "los tres amigos", ont tous entre 54 et 57 ans, ont tourné entre 6 et 12 films, ont remporté chacun l'Oscar du meilleur réalisateur (La Forme de l'Eau, Roma, Birdman, The Revenant) et se passent systématiquement les premières versions de leurs films, afin de pouvoir les améliorer grâce aux critiques des collègues. C'est un peu l'équivalent mexicain de la Nouvelle Vague française, du Nouvel Hollywood américain ou du Nouveau cinéma allemand.

Le Président du jury du 72ème Festival de Cannes sera donc Alejandro González Iñárritu, le moins prolifique des trois (seulement six films à son compteur) mais le plus titré des trois, avec deux Oscars du meilleur réalisateur, des prix à Cannes et Venise et dans l'ensemble des festivals. Il a commencé en 2000 à la Semaine de la Critique avec Amours Chiennes, son premier film mettant en vedette, Gael Garcia Bernal. inconnu à l'époque. Sa trilogie habituellement appelée "de la mort" s'est poursuivie avec 21 grammes et Babel, ces films ayant la particularité d'être tous scénarisés par Guillermo Arriaga, en narrations tripartites et parallèles.

Dans la deuxième partie de sa carrière, à partir de Biutiful, Iñárritu a pris le contrôle de l'écriture sur ses films et a davantage axé son œuvre sur la mise en scène plus que sur la narration. Il en a tiré des prouesses de réalisation (Birdman tourné en un seul faux plan-séquence, The Revenant) qui lui ont valu pour ses deux derniers films l'Oscar du meilleur réalisateur.  

Il était logique que cette année, la présidence revienne à un Mexicain, vu la domination de Roma sur le reste de la production cinématographique. Bienvenue donc à Alejandro González Iñárritu pour le 72ème Festival de Cannes!