Le Festival de Deauville a rendu son verdict hier soir. Contrairement à l'année dernière, où la plupart des prix avaient été raflés par le fascinant et envoûtant A Ghost Story de David Lowery, hormis la notable exception du Grand Prix décerné à The Rider de Chloé Zhao, cette fois-ci tous les prix étaient équitablement partagés entre des films différents.
 
Le Grand Prix est allé à Thunder Road de Jim Cummings, portrait tragi-comique d'un policier texan, un homme simple, souffrant de dyslexie et qui élève seul sa fille.  Derrière cet argument assez mélodramatique, on ne sait trop si ce Grand Prix couronne un film véritablement marquant, une œuvre émouvante propre à bouleverser surtout le public ou la performance d'un jeune auteur-acteur. L'avenir dira si ce film fait partie des Grands Prix remarquables de Deauville comme A Ghost Story ou Take Shelter, dont tout le monde se souvient encore. 
 
Le Prix du Jury se dédouble et couronne deux films dédiés à la jeunesse, American Animals sur des étudiants qui volent des livres anciens à l'université et Night comes on sur une adolescente de 18 ans qui sort de prison. 
 
L'adolescence est également récompensée avec We the Animals  (Prix Fondation Louis Roederer de la révélation) centré sur trois adolescents grandissant dans l'indifférence de leurs parents. Et aussi de nouveau la sortie de prison avec Blindspotting (Prix de la critique) sur la tentative de réinsertion d'un homme en liberté conditionnelle.
 
Enfin Puzzle, Prix du Public, a apporté une touche féministe à l'ensemble, en couronnant la rébellion d'une femme au foyer, ainsi que le Prix d'Ornano-Valenti, récompensant Les Chatouilles d'Andréa Bescond et Eric Le Métayer, dont on avait déjà un grand bien au Festival de Cannes. On regrettera que Leave no trace, le beau film de Debra Granik sur un père et une fille qui se réfugient dans les bois, n'ait pas trouvé de place dans le palmarès. On ajoutera que le Festival a rendu un hommage à deux stars en pleine ascension, Shailene Woodley et Elle Fanning, dont on a souvent salué le talent éblouissant et qu'on retrouvera très bientôt dans les salles.   
 
Le Jury de la 44e édition du Festival du Cinéma Américain de Deauville, présidé par Sandrine Kiberlain, entourée de Sabine Azéma, Alex Beaupain, Leïla Bekhti, Stéphane Brizé, Sara Giraudeau, Xavier Legrand, Pierre Salvadori et Leïla Slimani a décerné les prix suivants :
 
 

Grand Prix 
THUNDER ROAD de Jim Cummings
(Distribution France: Paname Distribution)

 
Deux PRIX DU JURY ont été attribués

 
Prix du Jury

AMERICAN ANIMALS de Bart Layton
(Distribution France: ACE Entertainment)
 
Prix du Jury 
NIGHT COMES ON de Jordana Spiro
(Distribution France: Condor Entertainment)
 
Le Jury de la Révélation de la 44e édition du Festival du Cinéma Américain de Deauville, présidé par Cédric Kahn, entouré de Hubert Charuel, François Civil, Karim Leklou et Kate Moran a décerné son Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation :

Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation - The Louis Roederer Fondation Revelation Prize
WE THE ANIMALS de Jeremiah Zagar
(Ventes Internationales : The Exchange)
 
Le Jury de la Critique, composé de 5 journalistes, a décerné le prix suivant :

 
Prix de la Critique 
BLINDSPOTTING de Carlos López Estrada
(Distribution France: Metropolitan Filmexport)
 
Le Prix du Public de la ville de Deauville a été remis au film suivant :

Prix du Public de la Ville de Deauville - The City of Deauville Audience Award
PUZZLE de Marc Turtletaub
(Distribution France: Bac Films Distribution)
 
Prix Littéraire Lucien Barrière 
John Grisham pour son roman Le Cas Fitzgerald

Prix d’Ornano-Valenti

LES CHATOUILLES de Andréa Bescond & Eric Métayer
(Distribution France: UGC pour Orange Distribution)