La cérémonie des Golden Globes 2017 a eu lieu cette nuit à Los Angeles. Les résultats sont simples : Grand Chelem absolu pour Lala Land qui, sur 7 nominations, repart avec 7 récompenses. La comédie musicale jazzy de Damien Chazelle (Whiplash) remporte en effet les trophées de meilleure musique, meilleure chanson, meilleur acteur pour Ryan Gosling, meilleure actrice pour Emma Stone, meilleur scénario, meilleure réalisation, meilleur film dans la catégorie comédie ou comédie musicale.

Cela signifie-t-il que tout est joué pour les Oscars ? Pas forcément. Pour deux raisons. Les Golden Globes divisent les récompenses entre deux catégories pour les films : les drames et les comédies ou comédies musicales. Or neuf fois sur dix, les Oscars décernent la récompense du meilleur film au meilleur drame. Les comédies sont récompensées environ une fois tous les dix ans, les dernières exceptions étant Chicago en 2003 et The Artist en 2012. De plus, les Golden Globes donnent les résultats des Oscars pour le meilleur film environ une fois sur deux. Rappelons ainsi que lors des deux années précédentes, les Golden Globes n’avaient récompensé en meilleur film ni Birdman ni Spotlight. Pour toutes ces raisons, on peut imaginer que Moonlight sacré meilleur film dramatique et Manchester by the sea, couronné pour le meilleur acteur (Casey Affleck) conservent toutes leurs chances. En général, les récompenses des Golden Globes sont très souvent confirmées pour les acteurs mais le sont nettement moins pour les films. Il n’empêche que le grand chelem réalisé par Lala Land peut créer une onde de choc favorable. A confirmer lors de nominations aux Oscars le 24 janvier prochain.

Cependant la grande nouvelle, d’un point de vue hexagonal, c’est la consécration de Elle de Paul Verhoeven, considéré en général comme l’un des très grands films de l’année 2016, et de son interprète, la légendaire Isabelle Huppert. Elle de Paul Verhoeven avait pourtant fort à faire, devant affronter dans la catégorie du meilleur film étranger, Le Client d’Asghar Farhadi, Neruda de Pablo Larrain, Divines de Houda Benyamina et le grand favori Toni Erdmann de Maren Adé. Or, à la surprise générale, il s’imposa, permettant à Paul Verhoeven d’être enfin vraiment récompensé à Los Angeles, presque vingt ans après les Razzie Awards de Showgirls. Quant à Isabelle Huppert, elle l’a emporté face à Jessica Chastain ou Natalie Portman, excusez du peu, avec l’handicap d’un film non anglophone. Pour les Oscars, cela s’avérera sans doute plus compliqué (mais peut-être pas impossible) car les membres de l’Académie ne votent pas forcément comme les journalistes de la presse étrangère à Hollywood. Elle en particulier ne fait pas partie des films sélectionnés pour l’Oscar du meilleur film étranger. Se retrouvera-t-il directement dans la catégorie du meilleur film ?

Enfin pour les séries, pas de récompenses pour Game of Thrones, Stranger Things ou Westworld, les chouchous de la rédaction de 2016. Les Golden Globes ont préféré répartir les récompenses entre quatre séries, Atlanta (pas encore diffusée en France), The People Versus OJ Simpson : AmerIcan Crime Story, The Crown et The Night Manager qui sont donc consacrées meilleures séries de l’année. Pour le meilleur acteur dans une série dramatique, Billy Bob Thrornton (Goliath) a grillé la politesse aux deux favoris Rami Malek (Mr Robot) et Bob Odenkirk (Better call Saul).

Politiquement, la cérémonie a viré au réquisitoire anti-Trump, avec en particulier un discours remarqué de Meryl Streep fustigeant les moqueries du président américain envers un journaliste handicapé. Voici la liste des récompenses:

Pour le cinéma

Meilleur acteur dans un second rôle : Aaron Taylor-Johnson pour Nocturnal Animals.

Meilleure musique originale : Justin Hurwitz pour La La Land.

Meilleure chanson originale : « City of Stars », La La Land.

Meilleure actrice dans un second rôle : Viola Davis pour Fences.

Meilleur acteur dans une comédie ou comédie musicale : Ryan Gosling pour La La Land.

Meilleur scénario : Damien Chazelle pour La La Land.

Meilleur film d’animation : Zootopie.

Meilleur film étranger : Elle de Paul Verhoeven.

Meilleur réalisateur : Damien Chazelle pour La La Land.

Meilleure actrice dans une comédie ou comédie musicale : Emma Stone pour La La Land.

Meilleur film - comédie ou comédie musicale : « La La Land » de Damien Chazelle.

Meilleur acteur dans un drame : Casey Affleck pour Manchester by the Sea.

Meilleure actrice dans un drame : Isabelle Huppert dans Elle.

Meilleur film dramatique : Moonlight de Barry Jenkins.

Pour la télévision

Meilleur acteur dans une série dramatique : Billy Bob Thornton pour Goliath.

Meilleure actrice dans série télévisée comique ou comédie musicale : Tracee Ellis Ross pour Black-ish.

Meilleure série télévisée comique ou comédie musicale : Atlanta.

Meilleure actrice dans une mini-série ou téléfilm : Sarah Paulson pour The People vs. O.J. Simpson.

Meilleure mini-série ou téléfilm : The People vs. O.J. Simpson.

Meilleur acteur dans un second rôle à la télévision : Hugh Laurie pour The Night Manager.

Meilleure actrice dans un second rôle à la télévision : Olivia Colman pour The Night Manager.

Meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm : Tom Hiddleston pour The Night Manager.

Meilleure actrice dans une série dramatique : Claire Foy pour The Crown.

Meilleure série dramatique : The Crown.

Meilleur acteur dans une série télévisée comique ou comédie musicale : Donald Glover pour Atlanta.