Alors que sortaient successivement une première affiche officielle et un court teaser il y a deux jours, la suite de Cinquante Nuances de Grey a dévoilé sa première bande-annonce officielle hier.

Cinquante Nuances Plus Sombres, réalisé cette fois-ci par James Foley (Fear, Dangereuse Séduction), continuera de conter les déboires d’Anastasia Steele, amoureuse de l’énigmatique Christian Grey. Dans ce nouvel opus, les rôles s’inversent. Ana donne une nouvelle chance à Christian en lui soumettant de nouvelles règles.

Faisant l’effet d’une bombe sur la toile, cette première bande-annonce nous a complètement laissés de marbre. Après l’accueil glacial que nous avions réservé au premier film, le contraire aurait été étonnant. Seulement, en toute objectivité, cette bande-annonce n’a de sulfureux que la pauvreté qu’elle renvoie. Sur une reprise encore plus lancinante et déprimante de Beyoncé, les images défilent sans jamais réussir à aller titiller la corde sensible. Pire que tout, ces premières images d’annonce de débauches libertines (sic !) masquées nous font amèrement regretter des cinéastes comme Kubrick qui se sont essayés à l’exercice avec brio (Eyes Wide Shut). Impossible, une fois de plus, de ne pas penser à ce que des réalisateurs comme Paul Verhoeven auraient pu faire de génial avec un bousin comme Fifty Shades.

Ce n’est qu’un bien maigre avis compte tenu de la hype générée autour de l’événement et il serait bien mal avisé de porter un jugement définitif à la vue d’une simple bande-annonce. Et même si nous restons de marbre après avoir visionné ces premières images, quelque part, nous souhaitons sérieusement que cette suite mette les bouchées doubles pour réussir à nous convaincre. Réponse dans nos salles le 8 février prochain.