Deadpool aurait-il lancé un mouvement ?

Jusqu'à présent, les films de super-héros faisaient toujours très attention de rester accessibles au grand public, c'est-à-dire de ne pas se frotter à des interdictions à certaines tranches d'âges, etc.

Néanmoins, avec la réussite de Deadpool, qui a réussi à amasser en moins d'une semaine d'exploitation plus du double de son budget initial, malgré (grâce à) sa classification plus élevée (interdit aux moins de 12 ans en France, le film est classé R aux États-Unis soit interdit aux moins de 17 ans non accompagnés par un adulte).

Entrerions nous alors dans une ère de décomplexion ? Peut-être pas encore tout-à-fait, mais il y a du progrès : Simon Kinberg, en charge de l'univers super-héroïque de la Fox, verrait bien X-Force classé R. Une décision qui serait cohérente avec le personnage de Deadpool, qui est le premier, et pour l'instant unique, visage officiellement associé au film X-Force.

Néanmoins, il ne faudrait pas que cette décision soit basée simplement sur le désir d'attirer le spectateur dans la salle en lui promettant du gore et de la vulgarité. À voir quand X-Force sortira.