Alors que Daniel Craig s'apprête à quitter la saga Bond, la recherche de son replaçant continue.

Candidat favori des fans ? Idris Elba, qui s'est illustré sur le petit écran avec ses rôles dans The Wire et Luther, et au cinéma avec son rôle de Mandela dans le biopic consacré au président d'Afrique du Sud, et dans celui de Heimdall dans l'univers Marvel. Le comédien est visiblement très populaire parmi les fans de toutes franchises pour reprendre des rôles classiques de la culture britannique du 20ème siècle, puisqu'il faisait également parti des favoris du public pour incarner le 12ème docteur de Doctor Who.

En revanche, l'auteur Anthony Horowitz, qui écrit le prochain roman James Bond, Déclic Mortel, n'est pas du même avis. D'après lui, Elba serait "trop rude", "trop street" (pour ne pas traduire "trop ghetto") pour interpréter Bond, tout en précisant que ce n'est pas une question de couleur de peau.

Sauf que c'est bien de cela qu'il s'agit, et si on est tout-à-fait franc, une des raisons pour lesquelles Idris Elba, outre ses talents de comédiens, est favori pour succéder à Craig, c'est précisément la couleur de sa peau, parce qu'un James Bond noir serait un changement rafraîchissant au personnage, l'occasion de le renouveler.

Horowitz a également critiqué Skyfall, qui selon lui présente un Bond faible, et un méchant qui gagne à la fin, ce qui selon lui enlève toute raison de voir le film. Le diagnostic est clair, le romancier voit James Bond avec des œillères, et si on veut voir quelque chose de novateur dans les prochains opus de la saga, il vaut mieux ne pas l'écouter.

Le dernier James Bond avec Daniel Craig, Spectre, sortira le 11 novembre prochain.