-18... -16, puis de nouveau -18... Love, nouveau film à scandale de Gaspar Noé ne trouve décidément pas sa place ! 

Evidence pour les uns, régression pour d'autres... Quoi qu'il en soit, le Tribunal Administratif vient d'abattre son verdict : Love sera bien interdit aux mineurs ! Un sacré retour en arrière si l'on se souvient que le CNC avait estimé que le film serait honorablement reçu à partir de 16 ans... N'en déplaise aux conservateurs. 
Ainsi, le ministère de la culture a fermement décidé de faire appel à cette décision, bien que la ministre Fleur Pellerin soit murée dans le silence depuis la suspension du visa d'exploitation du film lundi dernier. Mais si l'on en croit Le Film Français : "La ministre a voulu faire appel de cette décision du Tribunal le jour même de sa proclamation mais, "afin de préparer un appel qui ait une chance d’aboutir" celui-ci ne sera déposé qu’en fin de semaine"

Dans le même temps Jack Lang, ancien ministre de la culture, a quant à lui fait exploser les barrières de la bienséance. En effet, selon lui, cette restriction n'est ni plus ni moins qu'une sévère régression : "L'interdiction du film aux spectateurs de moins de 18 ans marque une fois de plus une avancée de la censure. Nous avions dans les années 1980 ramené à 16 ans l'âge auquel un film pouvait être interdit, établissant ainsi une cohérence avec la majorité civile et pénale. Pourquoi brider la liberté de création des cinéastes français ? J'apporte mon soutien à Gaspar Noé et Vincent Maraval".

Hostilités à suivre...