Lundi 6 avril, cela fait presque une semaine que MLB n’a pas mis les pieds au bureau de la rédaction de Retro-HD. En ce lundi de Pâques, il est d’interview, et pas avec n’importe qui : Ryan Gosling, en week-end à Paris pour sa première réalisation, Lost River, en salles ce 8 avril. Alors, il en a profité pour prendre le courrier et les arrivages sur son bureau. Quelques sorties vidéos à traiter et des cartons d’invitation, rien d’urgent. C’est plutôt l’ordi qui se voit surcharger de post-it collés à la va-vite par le reste de l’équipe : un petit mot pour Pâques de la stagiaire, un mot d’Alex pour prévenir qu’il ne sera pas au bureau avant mercredi, et Tonyo ayant laissé des dessins scatophiles (dont je vous passe la teneur !) comme il en a l’habitude chaque vendredi. Sous ce tas, un mot d’Adé avant ses vacances dans la Big Apple pendant une semaine ; la chanceuse !

Avant de refermer le bureau et de partir, MLB trouve un message sur le répondeur. C’est la femme d’Alex qui ne la plus vu depuis vendredi soir et ce avant son départ en week-end chez les beaux-parents. Le bougre devait voir un film aux Halles avant de la rejoindre après son travail. La dure vie d’un critique de cinéma. Mais le monsieur n’est jamais arrivé ! Intrigué, MLB décide d’appeler l’UGC des Halles  : « Bonjour, je recherche un jeune homme frêle squattant vos salles depuis vendredi soir, serait-il encore sur place ? » Le rédacteur tombe sur une personne à la voix grave à l’accent indéfinissable bien prononcé. Il comprend vaguement qu’une chasse aux œufs de Pâques a été organisée dans les couloirs pour les enfants, un événement dont Alex est tombé en plein dedans vendredi soir. L’homme me signale que notre rédacteur, déjà bien atteint psychologiquement, cherche encore le dernier œuf en hurlant « Mon Précieux » dans les couloirs. La sécurité à sa poursuite depuis deux jours n’arrive pas à lui mettre la main dessus, l’élément perturbateur lâchant juste des cris épars. Que faire ? Connaissant le phénomène, le conseil est donné de le laisser tranquille en mettant au point un piège : mettre un gros œuf de Pâques à l’effigie d’une vache dans une salle diffusant The Voices. Le bougre redeviendra automatiquement lui-même avec du chocolat et un film.

Après avoir raccroché de cette nouvelle péripétie cocasse Retro-HDienne, un nouveau message sur le répondeur, c’est Alex. Il chuchote dans son portable et ne peut parler plus de 30 secondes pour ne pas se laisser repérer. Il parle de son œuf et du fait qu’il ne pourra s’occuper de sa rubrique Box-Office. Alors le BO US sera pour MLB cette semaine, qui retrouve les chiffres gigantesques américains. Qui plus est, c’est le week-end de sortie pour Fast & Furious 7 !

Après 15 ans de carrière, la saga Fast & Furious s’apprête à sortir son 7e volet. Simple petit polar pour ados aux cylindrées rutilantes et des femmes voluptueuses, la série d’Universal est devenue un blockbuster furieux, de ceux capables de renverser un box-office le week-end de sa sortie  ; et c’est une nouvelle fois le cas avec cet épisode se déroulant entre Londres, le Qatar et Los Angeles. Fast 7 amasse 147,2 millions de dollars en 3 jours, se classant au 9e rang des meilleurs démarrages après Avengers, Iron Man 3, Harry Potter, les Dark Knight, Hunger Games et Spider-Man 3. Fast 7 réussi à faire mieux que Captain America – Le Soldat de l’Hiver (95 millions de dollars à sa sortie), mais surtout le meilleur démarrage de la saga entière ! Le décès de Paul Walker a créé une certaine impatience de voir une dernière fois l’acteur sur grand écran, appuyer par une campagne de publicité sous le slogan « One Latest Ride  » par Universal. Mais Fast 7 profite surtout de l’excellent élan donné par les épisodes 5 & 6, véritables mises en bouche de cet épisode 7 incroyable.

Le film commence à sortir un peu partout dans le monde et a déjà récolté 245 millions de dollars. Il n’est pas encore sorti en Chine, Russie ou au Japon, où Fast 7 risque de faire des ravages. Fast & Furious 7 est sur la bonne voie pour probablement atteindre la barre des 1 milliard de dollars.

Outre la sortie de Fast & Furious 7, les nouveautés se font rares. Seul Woman in Gold a tenté sa chance de concurrencer le film Universal. Sorti seulement dans 258 salles, Woman in Gold prend la septième place avec 2,1 millions de dollars. Un bon résultat pour ce film mettant en scène Ryan Reynolds et Helen Mirren pour une production The Weinstein Company. Il va être intéressant de suivre la carrière du film.

En continuation, on retrouve En Route !, dernière production Dreamworks Animation, qui chute de 48% récoltant 27 millions de dollars. En Route ! engrange 95,6 millions de dollars en deux semaines.

Seconde semaine aussi pour Get Hard, nouveau film avec Will Ferrel. Avec la sortie de Fast 7, Get Hard subit une belle baisse de 61%, identique à celle de Semi-Pro. Le film ne récolte que 13,1 millions de dollars, ne totalisant que 57,2 millions au total. Get Hard conclura sans doute son BO en dessous des 100 millions de dollars.

Dans son quatrième week-end, Cendrillon perd 40% de son public avec 10,2 millions de dollars engrangés ce week-end. Cendrillon entend la cloche de fin de soirée, et devrait vite conclure avant de ressembler à une citrouille. Avec 167 millions de dollars de recette, c’est un bon cru pour Disney en dépit de la qualité médiocre du produit.

À la semaine prochaine, en espérant qu’Alex soit remis.

 

Films Semaine d'Exploitation Recette Week-End en Dollars Evolution  Recette Totale en Dollars
Fast & Furious 7 1 147 187 040    
En Route !  2 27 011 303 -48,2% 95 241 397
Get Hard 2 13 128 219 -61,2% 57 215 636
Cendrillon 4 10 178 750 -40,3% 167 139 868
Divergent 2 3 10 126 715 -53% 103 511 529
It Follows 4 2 513 459 -34% 8 589 144
Woman in Gold 1 2 091 551    
Kingsman 8 1 808 652 -39% 122 366 182
Do You Believe ? 3 1 544 423 -33,1% 9 855 236
Indian Palace 2 5 1 079 747 -49% 30 140 329