Bruce Campbell s’est confié à propos du projet de série adaptée de la franchise Evil Dead. Malgré nos craintes de se retrouver face à un ersatz de l’horrible série basée sur Une Nuit En Enfer, Campbell rassure énormément quant aux épisodes à venir sur la chaîne télévisée Starz (Spartacus). Il déclare : « Ash parlera probablement plus dans la nouvelle série que dans les trois films réunis. Il deviendra un personnage beaucoup plus affirmé. Comme nous n’avons jamais épuisé la franchise jusqu’à la fin, ce n’est pas comme si on avait fait 13 films, nous nous sommes dit que nous allions tenter le coup. »

Il compare ensuite le projet face à la série de genre la plus populaire du moment : « Walking Dead est Walking Dead, mais nous étions là les premiers. Et je dirais que c’est de l’envergure de Walking Dead comme vous pouviez l’imaginer, parce que The Walking Dead est inexorablement sombre et très populaire. Nous allons donner aux fans la bonne vieille recette comédie-horreur, car les fans ont été exceptionnels avec nous tout au long de ces années. Nous sommes tous de retour, que les gens le veuillent ou non. »

Il poursuit à propos de la tonalité : « Ce que nous allons faire, c’est prendre la partie horrifique très au sérieux. Nous allons en faire quelque chose de drôle. Et cela causera beaucoup de problèmes à Ash, cet homme dans la force de l’âge qui ne veut surtout pas retomber dans cette histoire. Il n’est plus vraiment l’Ash qu’il était auparavant. Ce sera de l’horreur comique mais parfois juste de l’horreur. Il peut y avoir de l’humour, mais il n’y a rien de drôle quand un démon arrache la tête de quelqu’un. Et ce qu’il y a de bien avec la chaîne Starz, c’est qu’on n’aura pas de problème de censure. Les fans veulent du carnage et du chaos. Donc nous comptons leur apporter une explosion de viscères. La plupart réalisé par moi, malheureusement. Nous voulons que la série ait le même goût que les films et je crois qu’avec le soutien de Starz, on peut y arriver. Qui plus est, nous ne sommes soumis à aucune contrainte commerciale. Les scénaristes n’ont pas à créer des twists foireux entre deux pubs, parce que nous n’allons pas faire dans le commercial. »

Un long discours qui inaugure de beaux épisodes à venir…

Source : Actuciné