L'attaque Dura Sept Jours (The Thin Red Line) est réalisé par Andrew Marton et est sorti le 27 janvier 1965.

A l'occasion sa sortie en vidéo dans la collection Hollywood Legends, Retro-HD et Tonyo vous proposent la critique du film L'attaque Dura Sept Jours (The Thin Red Line).

"L’attaque Dura Sept Jours étonne par sa violence accrue et viscérale pour l’époque où il est tourné. Bien loin des fresques incommensurables qu’il nous avait sorties avec Le Jour le Plus Long, Andrew Marton décide de mettre en avant une jungle hostile où les explosions font légion. La peur qui s’instaure alors est immédiate : il ne fait clairement pas bon vivre au sein même du commando de marines. Le réalisateur se penche sur les relations humaines, pourquoi l’homme fait-il la guerre ? Comment devient-on une machine à tuer ? Même si Kubrick tiendra un discours beaucoup plus poussif presque vingt ans après avec son Full Metal Jacket, force est de constater que la condition des soldats qu’on enrôle dans le but de détester l’ennemi pour diverses raisons était déjà bien présente. En ce sens, le film de Marton tire une force psychologique incroyable : les soldats savent pertinemment qu’il n’y a aucune issue, et pourtant, malgré la peur ambiante, leur haine conditionnée les pousse à toujours revenir à la charge. Le problème est pris à bras le corps puisque la quête initiale du film reste tout de même très pauvre : aller tuer du japonais ! L’attaque Dura Sept Jours fait partie de ces rares films de guerre (surtout antérieurs aux années 80) où le discours n’est pas avili par et pour la grandeur et la gloire de l’Amérique."

Critique complète : Critique du film L'attaque Dura Sept Jours (The Thin Red Line)

Synopsis :

Durant la Seconde Guerre mondiale, un commando de marines affronte un bataillon japonais sur l'île de Guadalcanal. Alors que leurs camarades meurent jour après jour, le soldat Doll et le chef Welsh se confondent en divergences sur l'importance du conflit.