Aahh ce bon vieux mois de novembre, gris et pluvieux. Les gamins ont repris le chemin de l’école (en voiture, car il y a Tigrou qui se balade en périphérie), les salles de cinéma sont vides, enfin vite dit, car les maisons de retraite ont repris leurs sorties cinéma quotidiennes. Pas une grande gêne pour nous, ces bonnes gens savent, eux, se tenir et regarder un film dans une ambiance calme, voire mortifère. Les employés des UGC/MK2 devant les réveiller en fin de chaque projection.

Les adultes ont repris possession des salles et cela se ressent. Plus de Tortues Ninja ou autres films d’animation de bonnes allures cette année, mais Interstellar en première ligne de lancement. Avec 1,07 million de spectateurs en première semaine, le nouveau bébé de Christopher Nolan est un franc succès, qui ne détrônera point les Dark Knight, impulsion de l’homme chauve-souris aidant bien entendu. Mais aux grès des critiques mitigées et de son approche scientifique rebutante, le public français se déplace et c’est tant mieux. Car Interstellar est un très bon film, grande œuvre spectaculaire et intelligente à découvrir d’urgence en salles.

En 2e position, nouveau révélateur que les parents retournent voir des films pour adulte au cinéma (non pas ce genre-là Tonyo, je te vois venir sur tes grands chevaux!), la 2e place de Samba en 4e semaine avec 401 059 spectateurs en plus. Le nouveau long-métrage de Nackache/Tolédano dépasse tranquillement les 2,5 millions de spectateurs, se dirigeant facilement vers les 3 millions. La Gaumont peut espérer les 3,2 millions en fin de parcours, voir les 3,5, mais ce serait Noël avant l’heure.

Petite anicroche, car les ados ont encore la mainmise sur la 3e place ou alors les adultes se laissent tenter par une petite fraîcheur débile. Nouvel univers despotique pour adolescent adepte de pop-corn en masse et de smartphone allumé en pleine séance, Tweeter revenant sur chaque séquence du film, Le Labyrinthe, le film de Wes Ball continue à bien fonctionner avec 381 246 spectateurs en 4e semaine. Lui aussi dépasse les 2,5 millions de spectateurs et sa suite devrait arrivée dans les prochains mois, vite très vite pour surfer sur le succès.

Le succès n’est pas au rendez-vous pour Une Nouvelle Amie, nouveau film très compliqué de François Ozon, mettant très mal à l’aise tout le long du film. En dépit de son casting réunissant Romain Duris, Anaïs Demoustier et Raphael Personnaz, Une Nouvelle Amie est une déception en terme de box-office, après les beaux succès de Dans la Maison avec Fabrice Lucchini (1,2 million d’entrées) ou Jeune & Jolie (712 767 entrées et son sujet déjà compliqué). Ozon aime se mettre en danger et prend des risques avec ses sujets d’actualités et sulfureux. Mais Une Nouvelle Amie n’arrivera même pas au score de Jeune & Jolie, espérant à peine les 450 000 entrées en fin de parcours.

Les autres nouveautés ne font à peine mieux, pendant que Disney sort (trop) tardivement son documentaire sur les Ours d’Amérique, Grizzly n’attire que 164 084 spectateurs, peu pour le géant du divertissement américain, une faute de timing, car avec quelques semaines d’avance, ils auraient pû espéré quelques entrées en plus...

Malgré tout le travail marketing et les efforts de Pathé à faire découvrir Paradise Lost aux plus grands nombres, le long-métrage d’Andrea Di Stefano ne conquiert pas les Français avec seulement 119 644 spectateurs. Benicio Del Toro en Pablo Escobar contrefout les Français en dépit d’une interprétation charismatique. Un nouveau flop pour Pathé après On a Marché sur Bangkok avec Kad Merad. Paradise Lost devrait vite sortir du classement et mourir lamentablement aux alentours des 200 000 entrées.

Concernant les sorties du mercredi 12 novembre, La prochaine fois je viserai le coeur avec Guillaume Canet arrive en tête des premières séances parisiennes avec 1 046 entrées sur 16 copies. Respire de Mélanie Laurent se place 2e avec 853 entrées sur 14 copies. Et en troisième place, Quand vient la nuit de Mikeal Roskam avec James Gandolfini dans son tout dernier rôle, attire 689 spectateurs sur 13 copies.

À la semaine prochaine.

 

Film Semaine d'exploitation Entrée Semaine Evolution Entrée Totale
Interstellar 1 1 071 360    
Samba 4 401 059 -22% 2 623 799
Le Labyrinthe 4 381 246 -28% 2 690 200
Une Nouvelle Amie 1 274 414    
Gone Girl 5 200 524 -16% 1 6690 971
Magic in the Moonlight 3 192 881 -24% 817 711
Grizzly 1 164 084    
Ninja Turtles 4 157 089 -50% 1 699 795
Fury 3 127 603 -38% 672 322
Paradise Lost 1 119 644