C’est une véritable onde de choc qui s’est abattue sur les locaux de Retro-HD hier en fin d’après-midi. Le magazine Entertainment Weekly venait de publier leurs prochaines couvertures imprimées de deux photos inédites de Terminator Genesys. Ou comment ruiner en deux petites photos les 30 ans anniversaire d’un cinéma culte, fantôme aujourd’hui d’une génialité d’antan. Depuis cette fin d’après-midi d’hier, Tonyo est enfermé dans les toilettes riant tel un Joker en discontinu, écrivant sur les murs «  James Cameron  », Adé, de son côté, découvre dans le salon la saga Terminator (même le 3!!), elle qui n’avait jamais vu aucun des films. Pour sa part, Alex est invisible, disparu dans les limbes de l’UGC Les Halles. Pour le reste de l’équipe, ceux pour qui ce Genesys tournerait forcément à la plaisanterie, nous tenons la baraque en attendant les ambulanciers de l’hôpital Sainte-Anne pour notre collègue bloqué dans les toilettes, et un signe de vie d’Alex.

Heureusement, aucune apparition d’Arnold Schwarzenegger sur ces deux premières photos, le papy d’Hollywood préférant s’écarter et fêter son anniversaire en robot dans son coin sur Instagram. Terminator Genisys est prévu pour sortir le 1er juillet 2015. Cinquième film de la franchise, on découvre sur ces deux photos Emilia Clarke en Sarah Connor, un choix plus qu’évident, l’actrice étant un sosie de Linda Hamilton. Même posture masculine et ce même regard, qui ne sauve pas Kyle Reese derrière, arme au poing incarné avec une certaine conviction par Jai Courtney. Teuton du cinéma florissant pour nos adolescents tête à claques, l’acteur avait déjà plombé John McClane en étant choisi pour être son fils, Jai Courtney va tuer dans l’oeuf John Connor en étant son père. Affaire à suivre sur les teasers vidéos bientôt disponible.

Terminator Genesys est réalisé par Alan Taylor (Thor : Le Monde des ténèbres), dont on ne sait toujours pas si le film est un reboot, un remake, une suite ? Qui vivra verra ! En tout cas, ce ne sera pas la 2e couverture qui calmera nos craintes, établissant des combattants de la résistance aux côtés de John Connor, changeant une nouvelle fois de tête, après avoir été incarné par Edward Furlong, Nick Stahl et Christian Bale. Cette fois-ci, c’est Jason Clarke qui s’y colle, autre choix plutôt pertinent et intéressant après sa mère. Comme quoi il y a des choses à sauver de ce film...