Alors que nous vous annoncions hier le retour de James Wan et de son ami Leigh Whannell pour l’ultime conclusion de la saga Saw à venir, le réalisateur s’est exprimé sur Fast & Furious 7, son prochain film.

Projet chaotique s’il en est puisque la production a dû s’arrêter des suites au décès du comédien Paul Walker, vedette de la franchise, James Wan révèle que ce fut l’expérience cinématographique la plus compliquée de sa carrière. Il s’explique ainsi : « Le budget d’un film importe peu car souvent, la taille des problèmes rencontrés sur un tournage est proportionnelle à la somme d’argent dépensée pour celui-ci. Et il y a toujours une constante : on n’a jamais assez d’argent pour tourner un film. Sur les blockbusters, les moyens sont énormes, mais il faut plus de travail et plus de personnes dans l’équipe. Du coup, je peux dire que Fast & Furious 7 est le film le plus compliqué de ma carrière. Et pas seulement pour moi. Neil Moritz, mon producteur, qui est dans le milieu depuis pas mal d’années, me disait exactement la même chose. »

Des propos qui peuvent inquiéter quant à la qualité du film à venir. Cependant, James Wan a tenu à rassurer ses fans ainsi que ceux de la franchise puisqu'il rajoute : « Je pense que ce film va surprendre pas mal de monde. Car même si son tournage a été compliqué, c’est un film dont je suis extrêmement fier. »

On n’en peut plus de se languir de voir la patte artistique de Wan sur un genre autre que l’épouvante, dont il est passé maître en moins de 10 ans. Quand on voit les qualités évidentes de son film Death Sentence, on n’est pas inquiet pour le devenir de ce nouveau Fast & Furious qui pointera le bout de son nez en avril 2015 au cinéma.

À noter également, en dépit du fait qu’il avait annoncé qu’il ne ferait plus de film d’horreur, que James Wan vient actuellement de boucler le script de son prochain film qui sera, on vous le donne en mille, un film d’horreur ! Il devrait s’intituler Demonic. En plus de penser à conclure la saga Saw, qu’il a initiée il y a 10 ans, on n’a pas fini de bouffer du James Wan dans les années à venir, et ce n’est vraiment pas pour nous déplaire !