Certains films resteront tels de petites pépites nostalgiques, un plaisir coupable d’enfances que l’on a mangé sans faim en VHS entre un Superman 1&2, la série TV de Batman et le film de Tim Burton. Grande époque du film de super-héros avançant aux grès des SFX du moment, Supergirl est l’exemple type de l’essai vain, mais amusant surfant sans vergogne sur le travail extraordinaire de Richard Donner.

Mais Jeannot Swarc n’était pas Richard Donner, et sa version de la cousine de Superman laisse maintenant perplexe avec un œil critique. Cette jeune héroïne aguichant son monde avec sa combinaison moulant ses belles formes et sa jupette légère n’a depuis plus fait de vagues outre quelques épisodes de Smallville.

Mais elle donne signe de vie aujourd’hui grâce aux succès divers et varié d’Arrow, Flash, Gotham et autres collègues au cinéma. Alors le grand écran est très loin encore, mais on devrait retrouver son joli minois dans un nouveau show produit par le producteur malin de Gotham, Smallville et  Heroes, Michael Green, qui se chargerait de concrétiser le projet tant à la production qu’au scénario.

Une bonne ou mauvaise nouvelle, la télévision américaine et mondiale se voyant envahie par des super-héros de seconde zone quand le cinéma est lui prit d’assaut par les stars du genre. Vous avez dit écœurement  ?